J’arrête tout ?

Interruption des billets relatant votre voyage au sud Portugal, parce que je viens de regarder les statistiques du suivi de mes newsletters (si utile pour savoir par comparaison entre billets et sujets d’échange, quelle orientation je peux leur donner pour vous offrir plus et mieux, pour vous aider dans votre propre réflexion, pour vous donner de nouveaux outils d’accomplissement).

– Eh bien, vous savez ?

– Ma dernière newsletter (pourtant liée à un billet assez complet, me semble-t-il, contenant trois vidéos avec des extraits de « démos » et des tas de références), n’a été « cliquée » que 117 fois sur une base de 2000 envois !

Cela veut dire que très rares ont été les gens qui ont eu la curiosité d’aller voir de quoi il s’agissait. Cela veut aussi dire que tout le travail réalisé en amont représentant des heures et des heures de travail rien que pour le montage des vidéos – et je ne compte ni leur tournage ni leur mise en ligne, ni l’implication liée aux autres éléments partagés dans le billet, ni le temps passé à écrire ce billet, à le monter, et à le mettre également en ligne dans mon blog personnel (et non sur les réseaux sociaux où il y a souvent un peu tout et n’importe quoi -), n’a intéressé que …presque personne !

Questions :

– me faut-il continuer ?

– Mes billets sont-ils insipides, inintéressants ? – Mes publications laides, sans fondement, sans profondeur, sans élaboration, sans générosité ?

– Peut-être que je me trompe sur ce que je peux vous amener ? – Peut-être est-ce trop « fourni » (mais je n’aime pas les publications bâclées) ?

– Vous attendez certainement autre chose (sans doute beaucoup mieux) ?

Je ne fais pas de sondage, je préfère (pour celles ou ceux d’entrevous qui reçoivent mes newsletters mais n’ont pas envie d’aller voir les articles qui leur sont liés) que vous me critiquiez, que vous me disiez ici-même ce qui ne vous intéresse pas dans ce que je peux vous proposer ? – Ce que je pourrais améliorer ?

Pourtant, je pensais avoir partagé avec vous beaucoup d’expériences passionnantes et peu communes (comme la « Parabole de Liaucous », « L’aventure du Grand Barrenc« , etc.), des expositions de tous niveaux (comme la dernière du Musée Soulages, ou celles consacrées à mon père JEAN MARC). Avoir apporté des choses concrètes (parmi d’autres ma « démo – minute de la cabane enneigée » ou avoir mis à l’honneur de jolis carnets). Enfin, tout ce qui permet de réfléchir, de s’enrichir à partir d’expériences et d’un vécu personnel sincèrement partagé…

Bien sûr, il y a des blogueurs qui donnent bien plus (mais d’autres qui ne donnent rien et ne font que copier). Entre les deux, il y a ceux qui se situent dans l’échange, et j’espère au moins appartenir à ceux-là.

Quant aux stages, où j’essaie de donner également le maximum en échange de l’aide matérielle que cela m’apporte, ne croyez pas que c’est simplement une aide à « vivre normalement » : cela me permet surtout de me consacrer en toute indépendance et totalement (hors stages) à ma « véritable » recherche et création picturale (qui n’est ni l’aquarelle ni les carnets de voyage, bien que ces expressions y participent un peu), et donc, sans le savoir, vous y participez.

Alors, bien triste pour les autres, mais au moins pour celles et ceux qui m’ont lu jusqu’ici, qui sont fidèles à mon blog, vont voir mes billets (même chose bien sûr pour l’intérêt que vous portez à mes stages et à ma « vraie » peinture), je voulais en vous disant un grand MERCI, vous offrir cette petite aquarelle réalisée il y a très longtemps dans les gorges du Todra : – sommes-nous cette caravane solitaire traversant l’ombre de l’indifférence pour aller vers le soleil ?

127 Responses

  1. Perrenoud Anne
    | Répondre

    J’aime tes billets et tes publications, Cher Alain ! Continue !
    J’étais au Népal jusque là et peu voire pas connectée !
    … mais j’ai fait un joli carnet de voyage !!! … grâce à toi !
    Amitiés et plein de succès pour toi!
    Anne depuis le Jura à Champagnole

    • philippe baquet
      | Répondre

      Tes articles et billets sont une jolie fenêtre qui permet de nous échapper … je n’arrive pas a trouver le temps d’y aller plus souvent … n’arrête pas …
      a bientôt,
      Philippe

      • Alain-MARC
        | Répondre

        Ne t’en fais pas Philippe, je commence à analyser tous les retours qui me sont faits. Ton témoignage (dont je te remercie) également est très important, car il montre qu’indifféremment de la qualité de ce qu’on peut publier, notre société et le hourvari de son effervescence est si chronophage qu’on n’a pas le temps de tout regarder ! Je continuerai donc aussi de publier pour toutes celles et ceux qui voudraient avoir une sorte de « garde – manger » lorsqu’un jour de disette il se souviendront des miettes que j’avais à partager. Avec mes amitiés,

        • Sablé Paule
          | Répondre

          J’aime vraiment ce que tu fais ! Je mesure le travail ! Et le talent…. et cette générosité .je n’ai partagé qu’un stage mais quel moment !! Merci pour tout! ..ces mails sont importants pour moi et tellement agréables….

          • Alain-MARC
            |

            Merci Paule, je sais bien que toi aussi tu ouvres mes e-mails et t’intéresse à ce que j’envoie, ne t’en fais pas, comme je dis aux autres, je ne doute plus de la teneur de ce que je fais, mais c’est uniquement pour vous que je continuerai !

        • Lubino
          | Répondre

          Bonjour
          On sent votre désarroi dans votre message …mais surtout surtout ne pas laisser la bête vous envahir …cette bête qui nous trace sur la toile , qui compte , qui diffuse son venin , une araiginée tentaculaire dont on ne connaît pas les limites (c’est d’actualité …) ses limites seront ce que nous on fera ..avec l’art , le temps de se poser pour admirer une belle aquarelle comme celles que vous proposez , ces moments de grâce et d’échange , de partage que sont les stages .que vous organisez ….alors ne laissez pas la bête avec ses chiffres de fréquentation vous pieger …moi je regarde toujours avec autant d’interet vos publications
          HAUT LES COEURS ET CONTINUEZ ET ENCORE MERCI

          • Alain-MARC
            |

            Je vous remercie beaucoup, votre remarque et commentaire sont très intéressants et vrais ! Ce que m’aura appris cette séquence, c’est que, outre le fait qu’il y ait mille façons d’interpréter les chiffres, c’est surtout ensuite, le constat heureux que ce n’est pas le nombre qui doit faire loi, mais la qualité des échanges, des suivis, et de la communauté qu’ils engendrent de fait : une communauté de valorisation de la vie avant tout. Merci pour votre objectivité !

      • Biguet
        | Répondre

        Je regrette de tout mon cœur voir arrêter votre blog j’avoue que je me régale de les lire mon mari qui fait des aquarelles d’amateur se régale de lire et de détailler vos aquarelles ils est émerveillé j’aurai tant voulu lui offrir un stage chez vous dans l’Aveyron mais hélas vous n’en faites pas et il est trop âgé maintenant pour voyager mais sachez cela le comble rien que de les étudier !!!!
        Nous avons même passer votre lien à notre gendre qui débute l’aquarelle
        Merci pour tout ce que nous avons pu lire et regarder vos aquarelles elles sont si belles elles parlent d’elles même.
        W. Biguet

        • Alain-MARC
          | Répondre

          Je vous rassure, ne vous en faites pas, je vais continuer ! Une analyse de chiffres peut se faire de différentes façons, et j’y vois un peu plus clair à présent dans ce qu’ils peuvent aussi signifier !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci, Anne, et bravo pour ton carnet !
      Oui, bien sûr, je pense que je continuerai (ne serait-ce que par amitié pour celles et ceux me font confiance à travers ce que je peux publier), mais je m’interroge plus que jamais sur le sens des choses importantes, sur notre société, sur les nombreux bouleversements de notre époque indiquant un « changement de monde »…
      Et sans aucun doute de ce que je constate quelque chose d’utile naîtra, dont pourront profiter celles et ceux avec qui je pourrai le partager, dès l’instant où j’en aurai vérifié pour moi-même l’utilité.

    • Marie Jo
      | Répondre

      Bonjour Alain, je suis votre blog et apprécie la générosité qui transparait dans vos articles. On sent la passion qui vous anime, celle de transmettre … jamais je n’ai pu rejoindre vos stages pour des raisons de santé. Ne plus vous lire serait regrettable non seulement pour nous, mais si je puis me permettre pour vous aussi. Réveillez « les bataillons d’amateurs » s’il vous plait, continuez ces articles si dynamisants, continuez à partager « votre trésor » votre regard sur le monde. J’admire ce partage qui vous amène à dévoiler votre savoir-faire, et je plonge souvent mon regard dans vos aquarelles qui révèlent une grande sensibilité. Merci pour ce retour dans les gorges du Todra. Une discrète admiratrice

      • Alain-MARC
        | Répondre

        Merci à vous aussi Marie Jo,
        Votre témoignage prouve qu’il serait utile que je continue de partager pour les personnes, qui, comme vous ne se manifestent pas forcément, mais à qui mes billets peuvent être utiles. Cela prouve aussi que les statistiques ne sont pas forcément un reflet juste de la réalité…

    • Maria Pereira
      | Répondre

      Moi, faute de pouvoir m’offrir vos stages (question financière uniquement) j’aime recevoir vos newsletters, qui me font voyager. De surcroît, c’est toujours un plaisir de regarder vos aquarelles dont la simplicité a un effet redoutablement efficace. J’aspire à faire pareil, un jour.
      J’apprécie particulièrement quand vous relatez vos « vadrouilles » au Portugal, car c’est mon pays. J’aime comment vous l’avez compris et apprécié.
      Pour nous, qui aimons votre travail, et partage, continuez, s’il vous plaît.
      À bientôt.
      Maria

      • Alain-MARC
        | Répondre

        Merci Maria, et c’est vrai, il est magnifique votre pays, les gens y sont adorables, et je ne me lasse pas de l’aimer ! Ne vous en faites pas, je ne vous laisse pas tomber, j’ai compris (durablement j’espère) à quoi correspondent les chiffres, mais surtout, j’ai vu la qualité des gens qui me suivent (dont vous faites partie). C’est pour vous toutes et tous que je vais continuer !

  2. Sandrine
    | Répondre

    Bonjour Alain,
    Je suis triste en te lisant car je perçois ton désarroi. Moi qui tiens par ailleurs un blog, je vis un peu (à bien moindre échelle bien sûr) ce que tu dis : globalement le blog est perçu comme « dépassé » et dans une société de zapping comme la nôtre, les gens sont très peu enclins à être curieux, à prendre le temps d’aller regarder un article qui peut leur paraître long à lire par exemple… c’est triste mais c’est comme ça malheureusement !! Ce qui « marche » : les formats très courts, via Instagram ou Twitter…
    Le mieux est de se concentrer sur ce qui importe, la vraie vie, les contacts humains réels, par le biais des stages ou des rencontres. Pour le reste…
    Je te sais tellement habité par une énergie forte et belle, ne la disperse pas ! Je t’embrasse bien fort,
    Sandrine

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton point de vue Sandrine,
      Je sais bien que tu as raison, d’autant plus que l’on voit combien les valeurs liées à la culture (en général), à la littérature (entre autres) ne font que décliner. Mais ce qui m’étonne le plus, c’est de constater à quel point la masse dissout ses valeurs les plus élevées dans une indifférence générale, comme si l’être humain était en train de régresser dans tout ce qui fait la force de sa pensée !
      Alors, comme je le dis à Anne, c’est pour vous que je continuerai, car vous n’êtes pas pour moi des entités numériques sans âme ni sensibilité.

  3. ROBERT
    | Répondre

    Ha ben là, c’est justement tout le contraire que je pense ! Ces billets étaient ceux que j’attendais depuis longtemps, qui sont comme des cours particuliers, où tu délivres toute ta sensibilité mais aussi la technique. Je les ai tous parcourus avec attention et bonheur, sans effectivement me manifester, seulement au précédent, parce que en fait la magie opérée n’avait pour moi pas besoin d’un vulgaire commentaire, lire et regarder me suffisait. Mais je comprends bien que toi tu as besoin de plus. Le nombre que tu estimes faible est, je pense celui qui contient le plus de passion, ceux qui ne s’y sont pas attardés sont peut-être de ceux qui veulent tout voir et ne rien faire, qui ne savent pas recevoir. En conclusion pour moi ce sera un bénéfice pour notre prochain voyage, qui me fera avancer dans la perception, dans la synthétisation et le rendu émotionnel de la situation. Ton enseignement est le seul qui réponde à mes attentes, à l’accomplissement de mes créations et aussi une grande part de l’amour de découvertes. Tu sais que je fais de l’aquarelle et là aussi il y a ton influence. Tout ce que tu dis amène à la réflexion artistique et me fait avancer. Ton découragement m’afflige car tes engagements ne méritent pas l’indifférence, mais c’est notre société consumériste qui veut cela, prendre mais ne pas restituer.
    Je te le dis, POUR MOI TU ES L’ARTISTE LE PLUS IMPORTANT QUE J’AI RENCONTRE, ainsi que l’aquarelliste Janine GALLIZIA, (j’en ai rencontré beaucoup). C’est dire que peu donnent !
    Amicalement
    Françoise R.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Françoise, c’est très gentil ! Je te répondrai un peu les mêmes choses qu’à Anne et Sandrine. Tu as raison, toi aussi, en recentrant le débat sur l’importance des valeurs que l’on transmet : la qualité est plus importante que la quantité, c’est ce que j’ai toujours pensé. Alors, comme pour notre petite caravane, quand bien même serions nous peu nombreux, ce qui compte c’est que nous traversions le défilé pour atteindre le versant ensoleillé !

  4. LAURE BRICAUD
    | Répondre

    Je suis désolée de sentir ta tristesse et cette remise en question du travail formidable que tu nous livres avec tant de générosité, à l’image des stages que j’ai eu le bonheur de suivre.
    Surtout, continue et garde cette immense énergie qui t’anime et que tu sais si bien partager
    Je t’embrasse
    Laure (haute maurienne vanoise)

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi, Laure ! Ne t’en fais pas, je vais continuer. Simplement, je m’interroge sur la valeur des choses à transmettre et la façon de les partager. Justement parce que plus on avance, plus on réfléchit, plus on prend conscience de ce qu’il reste à apprendre pour mieux aider, plus on se rend compte combien il faut être humble, combien il est difficile de partager. Les statistiques ne sont un reflet que d’une tendance à un moment « T », mais elles aident aussi à s’interroger sur la meilleure manière d’avancer (non pas pour son propre intérêt, mais pour celui d’une communauté des gens qui ont pourtant un jour manifesté leur volonté d’aller vers le progrès)… C’est à cela que mes questionnement sont liés.

      • ROBERT
        | Répondre

        La statistique est dénuée de toute humanité, ce n’est pas là que tu trouveras le bonheur, mais dans la continuité de cette volonté de transmettre qualitativement à ceux qui s’y intéressent, que ce soit à travers ton blog ou tes stages, ce qui n’est déjà pas mal. Pense à tous ceux que tu as accompagnés durant toute ta vie de maître, je suis certaine que le nombre est vertigineux
        Françoise

        • Alain-MARC
          | Répondre

          Oui, à la relecture de vos commentaires d’aujourd’hui, je crois bien que tu as raison, Françoise : maintenant c’est pour vous qui lisez ce que je vous envoie et qui profitez des billets que je partage, que je publierai !

  5. Florence lepoutre
    | Répondre

    Alain, j’ai lu, j’ai imprimé, et c’est au pied de mon lit . J’aurais dû te le dire, et je m’en veux, pensant que d’autres feraient des retours à ma place ! Tes commentaires et ton travail donnent envie d’arriver au plus vite à la date fatidique du voyage ! Je te vois fâché, toi qui encaisse avec calme tant de contrariétés . Mais, sache que pour moi, c’est un ensemble d’infos, orales et écrites qui m’imprégnent avec lenteur , et que peut-être , privée souvent de ma liberté de peindre, j’évite aussi de trop regarder ce qui me donne envie et me rend un peu jalouse ! Ta vitalité et ton regard sont des cadeaux et pardon de n’avoir rien dit !!
    N’arrête pas tout !
    Vivement le mois de juin
    Florence

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi aussi, Florence, pour ton point de vue, important comme tous les autres pour m’aider à analyser, prendre du recul, et me dire que dans ce que je dois améliorer il y a aussi mon regard sur les statistiques : autre chose que des chiffres est important à considérer ! D’autant plus, que j’ai eu par le passé des taux d’ouverture des newsletters concernant mon ancien blog (aquarelle-en-voyage.com) aussi bas, avant que la fréquentation ne redécolle sans savoir pourquoi (mais là, pour cette série du Portugal et les billets d’avant, j’aimerais bien être un peu plus efficace dans ma manière d’analyser) ! Alors, ne t’en veux surtout pas, et vivement le Portugal, qu’on puisse tous en profiter « pour de vrai » !

  6. Elizabeth
    | Répondre

    Cher Alain,
    Comme je te le disais, il y a quelques jours, je ne consulte pas toujours tes mails au fur et à mesure, mais me les réserve pour quand je suis plus disponible. C’est justement parce que tes billets sont forts intéressants, instructifs tant sur les pays visités que sur la technique d’aquarelle que je veux pouvoir les regarder tranquillement sans me bousculer! Le contenu de tes billets me convient parfaitement et c’est toujours un plaisir de te lire. Je suis en train de rattraper mon retard petit à petit, mais j’y tiens! Ne te décourage surtout pas. Nous ne te remercierons jamais assez de ton partage. J’aime beaucoup l’aquarelle jointe à ce billet, elle est très lumineuse. Bien amicalement.
    Elizabeth

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Donc, le problème n’est pas dans les billets… Je viens de consulter les forums que j’ai pu concernant ce type de statistiques, et il semblerait qu’une chose joue énormément : c’est l’heure et le jour où on envoie les courriers ! Chose dont je ne tiens absolument pas compte, je vais essayer d’en savoir plus, et approfondir pour m’améliorer, mais quoi qu’il en soit, je ne vous laisse pas tomber !

  7. Challandes
    | Répondre

    Merci à toi Alain,
    Inlassablement, au fil des semaines, tu me laisses songeur en m’adressant les fruits de tes recherches et réflexions, encore des thèmes et de riches couleurs du monde, c’est que tu es un passionné !
    Moi j’ai toujours du plaisir à regarder les œuvres peintes, dessinées, aquarellées, huilées… magnifiques.
    Désolé de ne pas aussi souvent répondre à tes envois.
    . …seul dans le désert ? …ça m’étonne de toi et j’en doute. Mais c’est vrai que tes envois doivent représenter une somme de travail conséquent.
    Un grand merci à toi Alain.
    Amitiés
    Au plaisir de te lire et te retrouver, à la Fresse ou ailleurs.
    Jacques

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci, Jacques ! Tu as raison, je vois bien que ma « caravane » compte bien plus de monde que celle que j’avais dessinée il y a si longtemps. En fait, ce ne sont pas le manque des réponses, des commentaires et des participations aux débats soulevés par les articles qui me posent question, c’est le nombre de messages envoyés qui n’ont même pas été ouverts par la plupart de mes correspondants. Et quand ils ont été ouverts le nombre si réduit de ceux qui ont suivi le lien pour aller voir ce que j’avais fait pour eux ! Surtout que maintenant, avec la loi du RGPD, ce sont des gens qui me l’ont demandé à qui j’envoie mon courrier. Alors tu vois, ne t’en veux pas, puisque même si tu tu ne laisses aucun commentaire tu sais à quoi correspond ce que j’envoie dans mes courriers !

  8. Huguette SABAS
    | Répondre

    Bonjour Alain
    Même si je ne me suis pas manifestée, j’ai visionné plusieurs fois ce chemin du bleu qui m’a beaucoup apporté. Je partage les divers points de vue déjà exprimés par les uns et les autres et regrette, même si je le comprends, ce découragement, cette tristesse face à l’énorme investissement qui est le tien.
    J’espère que les « happy few » que nous sommes pourront continuer avec bonheur à te lire et t’entendre.
    Une très ancienne stagiaire
    Huguette

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Huguette,
      Non, je ne me décourage pas mais me demande plutôt à quoi sert ce que je fais, et si je ne devrais pas (comme tant d’autres) ne m’occuper que de moi, et passer moins de temps à partager. mais avec des messages comme les vôtres, là, je ne le regrette pas, et ce que je ferai à l’avenir, c’est vraiment pour vous que je le ferai ! Après, comme je dis à Jacques, c’est vrai que je ne comprends pas encore pourquoi beaucoup n’ouvrent même pas les e-mails que je leur envoie alors qu’ils se sont inscrits…

  9. Yves DOIN
    | Répondre

    Bonjour Alain

    Tes billets valent la peine , ne serait-ce que pour les 117 qui t’ont lu!
    J’ai beaucoup de plaisir et d’intérêt à les lire. Tes conseils et vidéos apportent beaucoup.
    Sans doute beaucoup en profitent et peu le manifestent.
    Continue et sois sûr que tu ne parles pas dans le désert….

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Mais pour toi aussi, Yves, mes questionnements ne peuvent te concerner : tu fais partie de ceux qui ne balancent par direct mes e-mails à la poubelle, cela je le sais ! J’en profite pour t’envoyer mes amitiés,

  10. Kuntzer jacqueline
    | Répondre

    Mais si, Alain, je te suis régulièrement avec grand plaisir et grande attention! Je n’oublie pas que j’ai fait mes premiers pas avec toi et que je profite toujours de tes conseils méme si je reste discrète!
    Bises et amitiés

    • Alain-MARC
      | Répondre

      je te réponds la même chose qu’à Yves, Jacqueline, et cela m’encourage que tu suives ce que je fais, je t’en remercie, car tu fais partie de cette « grande famille » pour laquelle je le fais !

  11. Anne Catherine Hubleur
    | Répondre

    Merci Alain pour ta générosité et tout ce que tu nous apportes ,merci pour tout ce temps que tu prends dans ce soucis de partage.
    j’ai revécu le voyage au Portugal , dans l’Alentejo, grâce à tes derniers courriels et je me réjouis de te retrouver cet été dans les Alpilles.
    Magnifique, ton aquarelle dans les gorges du Tondra.
    Tu me donnes l’occasion de communiquer avec tous tes blogueurs , ce dont je ne suis guère habituée.
    Je t’embrasse et dis moi quand tu seras dans le Jura et peut être pourrions nous nous voir au lac des Taillères , à la Brévine, dans mon pays de loup( de lynx plutôt)
    Anne Catherine.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi aussi Anne-Catherine, je te réponds ce que j’ai déjà dit aux autres, et je sais bien que dans les statistiques, tu fais partie de celles et ceux qui n’envoient pas directement mes e-mails à la poubelle ! Oui, je serai à La Fresse pour le stage de la première semaine de mars.

  12. C’est très fluctuant les visites sur les publications. J’ai remarqué que les sujets sont plus ou moins vus selon les saison ou ils sont écrits. Avec le printemps, les gens ont d’avantage envie de se renseigner et de cliquer sur tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à leurs projections de vacances. Pour ma part, je privilégie plutôt mes publications sur le Canal du Midi au printemps et en été, articles, pièces graphiques et photographiques plus susceptibles d’être vus à ce moment là.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, exact, Nicolas, il y a des périodes où les newsletters et articles sont davantage suivis, je viens de la voir dans les études statistiques de Sendinblue…

  13. Josy Girardin
    | Répondre

    Moi je suis accro à tes publications, continue
    Bise
    Josy

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci, Josy ! Même chose qu’à Paule, Micheline et les autres : c’est pour vous que je continuerai et je ne changerai pas les choix que je fais !

  14. Françoise Fuhrer
    | Répondre

    Bonsoir Alain. Je ne peux que me joindre à cette liste de compliments et d’encouragements .
    Tes billets sont très stimulants et pleins d’interets. Merci de continuer. Amitiés.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi aussi, Françoise ! Bon, alors pour le prochain article je vais me remotiver et on repartira tous ensemble sur cette fameuse route du bleu !

  15. micheline vaudenay
    | Répondre

    Oh ! non Alain, tu n’arrêtes pas!!!! Tous tes billets sont intéressants et les derniers sont un cours pur se mettre en train en vue du prochain stage. C’était super ! Je les ai imprimés tous et je les relis souvent. Les chiffres sont froids, ne t’y fies pas trop. J’attends toujours tes mails qui m’annoncent un nouveau billet. Je crois qu’il y en a beaucoup qui les lisent même s’ils ne se manifestent pas. Et puis, égoïstement, je dirai : s’ils ne les lisent pas, qu’importe, nous sommes donc 117 à les lire et les apprécier. Continues Alain, nous t’attendons, tu nous apportes tant !
    Même sur des sujets qui « m’interpellent » moins (les aquarelles animées) je lis le billet et je me dis que mon Alain a encore eu une idée par derrière la tête ! et peut-être serai je convaincue un jour et j’irai tapoter le dos du rhinocéros….
    En tout cas continue sur la route du bleu… Je révise.
    Un peu de blues pour l’hiver (ici temps pourri avec vent pluie grisaille etc) mais dès que le printemps viendra tu repartiras avec encore plus de tonus. C’est toi qui nous donnes le punch pour travailler, alors … en avant !
    Grosses bises Alain. J’attends le prochain billet avec impatience.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Micheline, lis ce que je dis Paule, je te le redis ! C’est vrai que les statistiques on peut aussi leur faire dire ce qu’on veut… mais c’est la qualité qui compte et pas la quantité, alors rien que pour cela je vais continuer !

  16. Colette
    | Répondre

    Courage Alain, toi tu vis dans l’eau de l’ aquarelle vingt quatre heures sur 24 ; nous, ou je, les amateurs, sont des baigneurs occasionnels qui profitons de tes cours de natation sans nous mouiller ! ! ! bravo pour ta belle générosité ; j’ ai adoré le billet sur le bleu, et j’ attendais les autres « couleurs » . Je trouve que tes aquarelles sont tellement réussies que parfois le sujet me parait , pauvre amateur, inaccessible. Malgré ce fossé qui nous sépare, tes billets nous font réver, même si notre technique est parfois en mode « linéaire dégressif » pour cause de non assiduité. nous sommes de mauvais éléves et nous allons faire mieux .Promis. Colette

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Non, non, Colette, c’est au contraire super ce que vous faites ! – Sais-tu quand quelque chose ne va pas dans ce que vous faites, quelle est la première des questions que je me pose pour vous aider ? C’est : – pourquoi pour elle ou lui, ça n’a pas marché ? Eh bien, en trouvant la réponse je reconsidère ce que moi-même je fais, et souvent ça m’aide à l’améliorer en vous en faisant profiter, du coup, cela sert aussi à plein d’autres personnes concernées !
      Et pour le reste je te réponds la même chose qu’à Françoise : cette route, on va la continuer !

  17. ROBERT
    | Répondre

    De bien beaux témoignages d’amitié et de reconnaissance. A travers toi on se sent aussi moins seuls, merci

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Exact, cela me touche, car le but de ce qu’on peut souhaiter en tenant un journal en ligne comme celui-là (je ne vais plus dire « blog »), c’est justement d’initier des échanges qui n’ont plus besoin de soi pour exister…

  18. Michèle MARTIN-GOUSSET
    | Répondre

    Bonsoir Alain!
    MEME si je ne me manifeste PAS SOUVENT je suis navrée par ce « coup de blues », car je peux t’assurer que je m’intéresse à tout ce que tu fais et dis; c’est toujours TRES juste, instructif, énergique et enrichissant… Il est si rare de rencontrer des artistes qui donnent autant que toi et partagent leurs découvertes avec autant de générosité. Peut-être faut-il simplement que tu te préserves un peu plus pour ne pas craquer. .. D’ailleurs, si à chaque fois que tu désires communiquer, chacun répondait systématiquement, tu croulerais sous le nombre! D’autant plus que tu prends toujours soin de répondre aux messages que tu reçois.
    Si tu as besoin d’un peu de « calinothérapie » sache que TOUS tes stagiaires, récents, anciens, plus ou moins réguliers T’AIMENT BIEN ET TE FONT UNE GROSSE BISE! La grande Michèle

    .

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Michèle, c’est très gentil ! Non, simplement, je m’interroge sur la raison pour laquelle certaines personnes qui se sont pourtant abonnées à ma newsletter, n’ouvrent même pas leur courrier ? Et pourquoi tant d’autres ne lisent pas mes billets alors que je me « défonce » pour partager avec elles des choses utiles et sympa. Ne t’en fais pas, je sais bien que même si on ne peut pas forcément commenter, tu fais partie des gens qui considèrent mes billets ! Et je t’en remercie !

  19. Gagliardi Fabienne
    | Répondre

    Bonsoir Alain .
    Ces petits ou grands billets sont pour moi comme une madeleine de Proust .Ils me rappellent le stage carnet de voyage ,me permettent de rêver , de sourire , de réfléchir,de se souvenir ,de rester attentifs aux mots , aux images ,aux couleurs .à la technique de l’aquarelle. Ils nous disent de quoi sont faits les instants précieux ,les petites choses sur lesquelles le regard distrait ou non passe , se pose ,admire .Que du bonheur !
    Donc Alain , je suis toujours en mode d ‘attente de ces pépites .
    Belle continuation . Fabienne

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton retour Fabienne ! Ton témoignage recoupe l’analyse des retours de ceux que j’ai. Il est vrai que hier, j’avais envie de tout arrêter ! Je n’aurais pas effacé la liste de mes correspondants, mais j’aurais arrêté de publier.
      C’était sans compter sans l’éclairage que vous m’apportez tous, et je pense que vous avez raison : on est trop sollicités d’une part, et on ouvre (quand on ouvre) souvent en décalé. En fait, ce qui est plus important pour moi qu’un commentaire qu’on n’a pas toujours le temps de laisser, c’est que les courriers que j’envoie ne se perdent pas dans la nature, et soient vraiment utiles par les liens qu’ils sont sensés apporter, ce qui est le cas pour toi, et je t’en remercie. Ce que j’essaie simplement de comprendre selon ces statistiques, c’est pourquoi tant de gens se sont inscrits à mes newsletters, alors que beaucoup ne les ouvrent même pas, et certains jamais !

  20. Jacques
    | Répondre

    Un petit coup de blues…..
    Nous on aime ce que tu fais alors n’arrête pas de nous émerveiller , même si quelquefois on ne prend pas le temps de te lire

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Tu as raison Jacques, d’ailleurs, je te réponds ce que je dis à Fabienne : Votre témoignage recoupe l’analyse des retours de ceux que j’ai, et je pense que vous avez raison : on est trop sollicités d’une part, et on ouvre (quand on ouvre) souvent en décalé. En fait, ce qui est plus important pour moi qu’un commentaire qu’on n’a pas toujours le temps de laisser, c’est que les courriers que j’envoie ne se perdent pas dans la nature, et soient vraiment utiles par les liens qu’ils sont sensés apporter, ce qui est le cas pour toi, et je t’en remercie. Ce que j’essaie simplement de comprendre selon ces statistiques, c’est pourquoi tant de gens se sont inscrits à mes newsletters, alors que beaucoup ne les ouvrent même pas, et certains jamais !

  21. Anne-Marie
    | Répondre

    Cher Alain
    Bien sûr que ton blog est lu (et relu). Je partage entièrement les remarques de Colette, de Michèle et de bien d’autres.
    Merci pour le cadeau des Gorges du Todra. C’est tout toi.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci aussi pour ton point de vue, je te réponds comme à Fabienne et Jacques, et je reconsidère mon analyse personnelle des statistiques en attendant les prochaines (qui m’informeront mieux sur la réactivité de ceux qui jettent au moins un coup d’œil au titre des e-mails, même s’ils ne les ouvrent jamais) !

  22. Dominique Villard
    | Répondre

    Cher Alain !
    Ton travail de transmission de tes précieuses compétences sur ce blog doit te demander tellement de temps et d énergie , qu’il doit être un peu décevant de constater aussi peu de retours… mais néanmoins, je pense qu’il faut vraiment prendre en compte cette nouvelle ère de tweeter, instagram( je ne sais même pas comment cela s’écrit !) , où tout va plus vite pour beaucoup de personnes, qui s’inscrivent sur énormément de newsletter, blogs, groupes Whatsapp ou Facebook mais qui au final, n’ont absolument pas le temps de tout lire. ..
    Mais pour les autres, dont je fais partie, le plaisir de découvrir tes billets reste intact !
    Je me souviens encore de ce 1er stage avec toi en région parisienne sur le thème techniques mixtes où tu avais réussi à me, à nous libérer de nos appréhensions picturales …ça date mais que de chemin parcouru depuis !!! Et que de belles rencontres !
    Alors un grand grand merci d’être là encore !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Domi, Oui, je crois que tu as d’autant plus raison que je viens de refaire un tour sur les statistiques, et que je vois ceux qui ont profité de ce billet pour s’en aller. Bon débarras (cela m’évite de refaire mes listes pour ne conserver que les gens intéressés), ne restent que ceux qui ont compris le sens de l’échange que je continuerai d’apporter, et je conseille aux autres qui croient que tout est marketing, qu’ils aillent voir ailleurs ce que mes collègues professionnels encore en activité peuvent bien partager avec eux toutes les semaines pendant plus de 12 ans, comme je le fais (je compte dedans le nombre maintenant incalculable de billets déjà publiés sur l’autre blog)…

  23. Hélène Py
    | Répondre

    Ah non, pas stop !!!!! on vous aime trop ! Encouragée par votre gentille réponse à ma vidéo « décroissance », je l’ai postée en tête de ma page FB. Qu’elle est magnifique cette aquarelle dans les Gorges de Todra ! Les personnages plein de délicatesse donnent tout le gigantisme de l’endroit. Et pour vous défendre de penser qu’on vous lâche, je vous partage sur FB ! Na !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Hélène ! Non, je ne vous laisserai pas tomber, mon billet a pour effet de me remotiver certes, d’essayer d’interpréter les chiffres, mais aussi de resserrer notre groupe d’amis (es) connus (es) et inconnus (es), et de faire fuir ceux qui n’avaient rien à y faire ! Et de cela je suis ravi, car je n’aime pas donner à qui méprise ce que je transmets. Hors, je viens de regarder à nouveau l’évolution des statistiques, et je pense que ne resteront que ceux qui ont vraiment compris qu’il y a avant tout dans ma démarche une volonté sincère de partage, d’échange, et de progrès. La communication est un art difficile, compris par certains (es) comme un acte marketing ou commercial avant tout. Chez moi, ce dernier vient largement après, car je pense apporter plus que je ne prends, et quand je donne, je n’ai pas d’arrière pensée !
      Si non, « j’annonce la couleur » tout de suite quand j’ai le plaisir de présenter à qui veut en profiter le programme de mes stages, mes carnets ou peintures, que je considère cependant, comme un échange aussi…

  24. Colette
    | Répondre

    non non non te désole pas!!
    on aime tes conseils…on essaie de progresser grâce à eux..c’est merveilleux!!

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Colette, OK, je continue !

  25. Jane Tomlinson
    | Répondre

    Je sais que ça a déjà été dit, mais surtout n’arrête pas Alain! J’adore lire tes articles, mais j’avoue que je manque de temps parfois, vu mon travail. Tu es une source d’inspiration pour moi, par tes stages, par tes postes, tes vidéos.. et ton talent de transmettre cette passion pour l’aquarelle. Courage!!
    J’espère te voir au passage en Provence au mois de mai…
    Grosses bises et à bientôt,
    Jane

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, Jane, je ne vous laisse pas tomber, relis ce que je réponds aux autres, je te dis la même chose, même si je n’ai toujours pas compris pourquoi certains inscrits n’ont jamais ouvert mes newsletters !

  26. Christine Seyler
    | Répondre

    Coucou Alain
    Désolée de laisser peu souvent de commentaires. Nos vies sont si pleines que parfois on néglige de prendre le temps de remercier. Je suis peinée de t en voir attristé.
    Merci pour la générosité de tes partages.
    Tu m as fait découvrir la richesse des stages et des carnets de voyage. Je suis toujours très heureuse de découvrir tes articles de qualité .
    Continue Alain mais fais ce qui te fait plaisir a toi d abord.
    Bien amicalement et affectueusement
    Christine S.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Christine, Il est vrai que avant-hier, j’avais envie de tout arrêter ! Je n’aurais pas effacé la liste de mes correspondants, mais j’aurais arrêté de publier.
      C’était sans compter sans l’éclairage que vous m’apportez tous, et je pense que vous avez raison : on est trop sollicités d’une part, et on ouvre (quand on ouvre) souvent en décalé. En fait, ce qui est plus important pour moi qu’un commentaire qu’on n’a pas toujours le temps de laisser (mais les commentaires sont importants pour la dynamique qu’ils apportent à une discussion ou le point de vue qu’ils éclairent dans un débat), c’est que les courriers que j’envoie ne se perdent pas dans la nature, et soient vraiment utiles par les liens qu’ils sont sensés apporter, ce qui est le cas pour toi, et je t’en remercie. Ce que j’essaie simplement de comprendre selon ces statistiques, c’est pourquoi tant de gens se sont inscrits à mes newsletters, alors que beaucoup ne les ouvrent même pas, et certains jamais !

  27. Altheia
    | Répondre

    Il ne faut surtout pas arrêter Alain !
    Courage et merci pour tout ce que tu nous apportes à travers tes publications.
    Amitiés

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Altheia, en fait, je ne vais pas arrêter, mais recentrer mes propos (si je le peux car cela demande plus de réflexion), car mes interrogations ne se portent qu’en partie sur le sujet de la nature des billets. Le principal sujet pour moi (et j’imagine pour plein d’autres « blogueurs »), est que les courriers que j’envoie ne se perdent pas dans la nature, et soient vraiment utiles par les liens qu’ils sont sensés apporter, ce qui est le cas pour toi, et je t’en remercie. Ce que j’essaie simplement de comprendre selon ces statistiques, c’est pourquoi tant de gens se sont inscrits à mes newsletters, alors que beaucoup ne les ouvrent même pas, et certains jamais !

  28. PIERRE
    | Répondre

    Alain,
    Je pense qu’il y a 100 fois plus de personnes qui te lisent…mais qui ne répondent pas toujours.
    Quand on te connaît, on ne décroche plus…et l’on veut revenir te voir, soit en stage, soit à travers ton blog.
    Moi j’ai tellement aimé les deux stages que j’ai fait avec toi. D’ailleurs je retrouve toujours Micheline dans les commentaires que j’ai connu au premier stage dans le Jura oriental…merveilleux stage que j’aimerais tant refaire mais en hiver.
    Je ne peux te faire qu’un doux câlin en pensée.
    Bises affectueuses
    Maryse (et Marcel)

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Maryse, Ce que j’essaie simplement de comprendre selon ces statistiques, c’est pourquoi tant de gens se sont inscrits à mes newsletters, alors que beaucoup ne les ouvrent même pas, et certains jamais ! Donc, mes questionnements ne sont pas tant par rapport aux commentaires qu’on laisse ou pas, mais par rapport au décalage qu’il y a entre les mails envoyés et le peu de suivi. Mais ne t’inquiètes pas si tes messages ne paraissent pas aussitôt postés : parfois ils ne sont validés que le lendemain !

  29. Marie
    | Répondre

    Bonjour Alain,
    Je reçois et lis toujours vos mails, mais, je regrette de n’avoir pas toujours le temps d’aller plus loin sur les blogs.
    Mais c’est dommage d’arrêter … Je pratique l’aquarelle depuis quelques temps avec une artiste près de chez moi,
    mais j’espère bien, pouvoir venir à l’un de vos stages dans le Jura, pourquoi pas cet été !
    Merci pour cette aquarelle des Gorges du Toddrat que j’ai tout de suite reconnues puisque je les ai empreintées
    il y a quelques années …
    MERCI pour vos beaux partages …
    Amicalement, Marie

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Je vous rassure, ne vous en faites pas, je vais continuer ! Ce que m’apprend cette séquence, c’est que, outre le fait qu’il y ait mille façons d’interpréter les chiffres, c’est surtout ensuite le constat heureux que ce n’est pas le nombre qui compte, mais la qualité des échanges, des suivis, et de la communauté qu’ils engendrent de fait : une communauté de valorisation de la vie avant tout. Merci pour votre commentaire !

  30. Villeneuve Françoise
    | Répondre

    Cher Alain, tes billets sont pour moi comme une lumière de bonheur qui me donne la force de tenir! Je suis aupres de maman (98 ans) depuis 4 ans, pour lui permettre de rester le plus possible chez elle. Je n’ai pas pu toucher un pinceau depuis 2 ans. Tes billets, la diffusion de tes aquarelles, c’est pour moi des moments où je me prends à peindre dans ma tête, et je suis éblouie. Merci pour ce partage artistique et chaleureux. Françoise

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ne t’en fais pas, Françoise, je ne vais pas arrêter ! J’analyse chacun des retours et commentaires que vous m’envoyez par e-mail ou ici sous ce billet. Hors, ce que m’aura appris cette séquence, c’est que, outre le fait qu’il y ait mille façons d’interpréter les chiffres, c’est surtout le constat heureux que ce n’est pas le nombre qui doit faire loi, mais la qualité des échanges, des suivis, et de la communauté qu’ils engendrent de fait : une communauté de valorisation de la vie avant tout !

  31. PIERRE
    | Répondre

    Alain,
    Surtout ne m’élimine pas de ta liste, je m’aperçois que mes commentaires ne passent pas !! je ne dois pas faire ce qu’il faut ?
    Je vais ré-essayer. Ce message est un teste !

    Bises
    Maryse

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ne t’inquiètes pas Maryse si tes commentaires ne paraissent pas aussitôt postés : parfois ils ne sont validés que le lendemain !

  32. Marie H. Gérôme
    | Répondre

    Cher Alain, ce ne sont pas des « miettes » que tu partages. Comme je te le disais directement dans un mail avant-hier: « …Merci Alain pour ta générosité que nous signalons toujours à ceux à qui nous parlons de toi, ceux que nous avons pu envoyer en stage auprès de toi, et aux autres.Ta générosité que nous associons toujours à ta sensibilité comme à la créativité dans tes œuvres. ».
    Je n’oublie pas toutes tes découvertes que tu partages sans hésiter, c’est bien plus que de la technique, de la découverte, de la réflexion, c’est de l’amitié, c’est inoubliable ! (depuis plus de vingt ans pour les techniques mixtes, sans compter les années précédentes de stages d’aquarelle). Merci Alain !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Mais, oui, tu as raison, et ne t’en fais pas, je ne vous laisserai pas tomber, car je sais mieux maintenant que les personnes qui lisent mes billets savent que ce n’est pas le marketing qui m’obsède, mais l’amitié !

  33. Gohy
    | Répondre

    Bojour Alain,

    Je vous comprends, je regarde avec grand intérêt vos publications, mais il est vrai, que je ne me manifeste pas, pour ne pas vous encombrer, j’ai eu tort je le regrète.
    Bonne continuation dans vos péripécies et vos interventions, c’est un fait que, c’est beaucoup de travail, et je vous en remercie.
    Adyne

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ne vous inquiétez pas, Adyne, ce n’est pas à propos des commentaires qu’on n’a pas toujours le temps de laisser que je m’en faisais. Je sais déjà moi-même que je n’ai plus le temps de publier ailleurs que dans ce journal en ligne tellement je suis débordé, et mes interrogations ne se portent pas tellement sur la nature des billets ni le retour de commentaires. Mais (et j’imagine que c’est de même pour plein d’autres « blogueurs »), c’est que je n’arrive pas à comprendre (c’est ce qui m’avait découragé) pourquoi beaucoup des courriers que j’envoie se perdent dans la nature, pourquoi tant de gens se sont inscrits à mes newsletters, alors que beaucoup ne les ouvrent même pas, et certains jamais !

  34. Nicole Guenin
    | Répondre

    ah non! halte-là Alain!!! « arrêt interdit »! Je crois que ta réaction est dûe à une (trop) grande sensibilité. En lisant les nombreux commentaires, je constate que tu apportes à chacun, au cours des ans ce qu’il’il désire personnellement et ce qu’il va pouvoir acquérir progressivement justement avec le blog et beaucoup plus pour ceux qui ont la chance de pouvoir partir en stage avec toi. Personnellement chaque fois que j’ouvre mon courriel (ce que je ne fais pas tous les jours) , je regarde tout de suite si je vois « Alain Marc » et j’y vais en premier! les jours où il n’y a rien, je suis déçue…alors ces jours-là je vais sur ma liste « reçu de » et je trouve un impressionnant défilé de « Alain Marc » que je peux consulter au hasard, pour avoir quand même mon « petit billet du jour ». C’est peut-être enfantin, mais à mon âge on retombe un peu en enfance et je l’accepte volontiers si tu continues à me tenir la main au propre et au figuré pendant encore un peu de temps!
    Et toujours une magique petite aquarelle pleine d’émotion et de souvenirs de mon premier voyage au Maroc avec toi dans ce magnifique défilé des gorges du Dadès, où on se croyait seuls et où nous avons vu surgir des autochtones que nous n’avions ni vus ni entendus,pleins de sourires et de gentillesse.
    Alors Alain, tu connais ma passion pour les chevaux et je vais terminer par cette belle devise équestre qui est tout un programme: « calme, en avant, droit » . Donc reprends tes esprits, continue à marcher en avant, droit devant nous et…devant toi. Grosses bises

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Je te rassure, ne t’en faites pas, je vais continuer ! Ce que m’apprend cette aventure, c’est que, outre le fait qu’il y ait mille façons d’interpréter les chiffres, que c’est surtout ensuite le constat heureux que ce n’est pas le nombre qui compte, mais la qualité des échanges, des suivis, et de la communauté qu’ils engendrent de fait : une communauté de valorisation de la vie avant tout, qui est loin des « groupes marketing » avec lesquels certains qui ne me connaissent pas confondent, en croyant aussi qu’on ramène tout à l’argent. Pour moi l’amitié existe aussi et cela tu le sais bien. Il est vrai que déjà, il y a bien plus de 10 ans, quand on était au fond des gorges du Todra avant que n’y parviennent les grands bus et leurs hordes touristiques, avant que le parking pouvant les accueillir soit fait, quand les nomades descendant la vallée venaient s’abreuver à la source dont ils sont maintenant privés, quand, quand tout cela, il y avait déjà au cœur de nos voyages le véritable sens de l’amitié. Et c’est cela que les berbères qui nous accueillaient ressentaient. Merci de me le rappeler !

  35. accard dany
    | Répondre

    Cher Alain,
    Je suis triste de voir que tu doutes de l’intérêt de ton travail alors que tout ce que tu nous offres est merveilleux et il n’y en a pas deux comme toi ! Je sais ta grande générosité car j’ai eu le plaisir de te rencontrer l’été dernier dans le Jura et j’ai été profondément touchée par le mail chaleureux que tu m’as envoyé après le départ de Nathalie alors je veux te dire mille fois merci pour tout ça.
    Le temps me manque souvent pour faire ce que j’aime et j’avoue ne pas toujours lire tes billets, tout comme je suis abonnée à Télérama et je le jette souvent en fin de semaine sans avoir lu tous les articles. Mais je sauvegarde tes Newsletter dans un dossier et je sais qu’à tout moment je peux cliquer sur un billet et voir tes mains d’artiste en action ainsi que ta silhouette d’éternel jeune homme en voyage!
    117 clics, 117 personnes intéressées… Eh bien, moi, je te félicite. C’est bien plus que dans l’amphi où j’étais mercredi dernier pour une conférence pédagogique.
    Je t’embrasse et t’envoie toute mon amitié.
    Dany

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Dany, Tu verras dans ma réponse aux autres commentaires que je pense comprendre les nombreuses raisons qui font que beaucoup des e-mails reçus ne sont pas forcément ouverts. ce qui m’interroge le plus, c’est la frange des correspondants (parfois de plus d’un an) qui ne les ont jamais ouverts… Cela donne l’impression de pédaler dans le vide, mais tu as tout à fait raison, si déjà, plus d’une centaine de personne y font attention c’est ce qui compte le plus, et c’est pour eux (et toi) que je continuerai. Je t’envoie mes amitiés,

  36. La Vieille Marmotte Françoise
    | Répondre

    – «  Eh bien vous savez ? » que les statistiques ne veulent strictement, et absolument, R.I.E.N. DIRE ?
    – permettez-moi de vous parler de moi …. je ne suis pas peintre, ni aquarelliste. Mais j’aime la beauté sous toutes ses formes, y compris parfois la môcheté.
    Au cours de ma longue vie, j’ai finis par apprendre que ce que j’ai donné, partagé ne m’appartient plus, et vit sa vie là où je ne m’y attends vraiment pas . Je suis « autrice » d’un blog principal chez OB répertorié distraction et musique. j’ai connu aussi de tels états d’âme .Voyez ma page 1 :
    http://leblogdelavieillemarmotte.over-blog.com/je-me-balade-quelque-part-par-là
    ………. est-ce que déposer sur un réseau l’essentiel de vos valeurs et de votre vie vous fait PLAISIR. Si c’est OUI, continuez ! Vous ne saurez jamais tout le bien que cela peut faire ….
    Si vous pensez NON l’ombre d’une seconde, l’arrêt de cette activité s’impose.
    Pour vous, une fraternelle amie, dans l’ombre.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, vous avez raison, Chère Vieille Marmotte ! C’est parce que je n’ai pas forcément envie d’arrêter que je me pose cette question : – dois-je le faire quand même si plein de gens n’ouvrent jamais mes e-mails car je n’ai pas non plus envie de dépenser tant d’énergie pour rien (aussi, merci pour votre billet très encourageant, je vous en remercie) ! Alors, ma première réaction c’était sans penser aux 100 et quelques qui me lisent très régulièrement et maintenant à vous que je ne connaissais pas. Donc, le problème est réglé : c’est pour vous et eux que je continuerai ! Merci encore pour votre commentaire si instructif !

      • La Vieille Marmotte
        | Répondre

        Si vous me dites que j’ai raison, alors je vais continuer sur quelques lignes. Je vous parle toujours de moi. Nous ne parlons d’ailleurs jamais que depuis .
        nous- mêmes.
        et ce n’est toujours qu’une affaire d’ego.
        J’ai cliqué sur de très nombreux sites . Il me plaisait de m’y attarder. Mais, comme disait ma grand mère ( qui n’a jamais tant dit de choses que depuis qu’elle est morte) j’ai les yeux plus gros que le ventre. Et puis, c’est tellement mieux ce que disent ou font les autres ! …. que, maintenant, je ne peux même plus faire le ménage, et me désinscrire des blogs ou des sites qui m’ont plu(s) à un moment de ma vie, et sur lesquels je ne suis même pas retournée tant ils sont nombreux à être beaux ou à dire si bien ce que JE pense …..
        Et puis, j’étais comme vous. Je lisais tous les commentaires sur les autres blogs et sites, pour mieux connaître les gens. Parce que j’adore ça, connaître les gens. Et me faisais un honneur, sur mes terres, de répondre à tous (encore affaire d’égo) …… j’y perds mon essentiel trop souvent …. car on ne fait jamais boire un âne qui n’a pas soif disait encore ma grand mère. Décidément … elle me manque !
        Et puis, pouvez vous dire que sont devenus les gens inscrits à vos news et qui ne cliquent plus sur « ouvrir ». Certains sont morts et ne vous l’ont pas dit. D’autres ont perdu leur ordinateur, ou tout ce qu’il y avait dedans. D’autres l’ont jeté aux orties ou l’ont offert à leur petits enfants … si vous n’avez QUE des vieux parmi vos abonnés ? – ? – …….. il m’arrive parfois de n’être pas avertie des publications des billets ou/et des com’ … il y a aussi les longues maladies. Vous, vous avez l’air d’ un baroudeur inoxydable.

        Merci, Alain-MARC, de me permettre de passer agréablement quelques heures d’insomnie.
        Françoise ISABEL.

        • Alain-MARC
          | Répondre

          Oh, j »adore votre commentaire là ! Oui, tout est possible, et c’est bien cela qui est formidable : que tout soit toujours possible ! Si non cela voudrait dire qu’on est mort !

  37. anne marie Vesque/bonneau
    | Répondre

    on s’est rencontré sur quelques stages il y a longtemps…pourquoi être tant attaché à ces like ??? le talent ne suffit il pas ? je viens de voir l’aquarelle sur les gorges de Thodra …tout est dit dans cette aquarelle ! bien sûr ne pas arrêter les échanges mais peut être se dire que la vie change et qu’internet a fini par brouiller les pistes par trop de sollicitations. Moi même pour X raisons je suis impactée par cette ‘afflux …..c’est ainsi et il faut s’adapter et ne pas en prendre ombrage , la vie est courte et vous le savez bien….je sens un tel désarroi sur ce billet que j’ai eu envie de commenter ….ceux qui vous suivent sont des fidèles alors que demander de plus ???
    continuez à vous enchanter et à nous enchanter…personnellement, je viens faire un tour sur le blog de temps à autre mais je ne suis pas une farouche likeuse…..c’est ainsi

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Intéressant ce que vous dites, Anne-Marie, je vous en remercie ! Effectivement, cela recoupe l’analyse que je fais à partir non seulement des très nombreux retours que j’ai (ce qui prouve que les 117 sont largement dépassés (si je compte les très nombreux e-mails, les commentaires ici, et même sur les réseaux sociaux prouvant en cela que de nombreux lecteurs ne sont pas comptés), mais aussi des forums et autres échanges entre blogueurs, où ne sont pas comptées les ouvertures retardées, les « soft » et « hard bounces », etc. Non, ce qui m’inquiétait c’était les e-mails de mes newsletters jamais ouverts depuis le début ! Maintenant, je sais : on peut mettre dedans les changements d’adresses, les adresses mal rédigées, etc.

  38. Rougy
    | Répondre

    Surtout n’arrêtez pas ! C’est trop bien votre blog et vos lettres ! Je n’ai pas encore pu faire de stage avec vous
    Mais j’espère toujours . Je comprends votre découragement qui me prend souvent aussi ! car je m’occupe
    D’une association et j’attends des réponses lorsque j’organise quelque chose ( 5 réponses sur 24 personnes)
    C’est très décevant et j’ai souvent envie moi aussi de tout abandonner ! Mais comme vous le dites il faut s’accrocher pour les personnes qui suivent et qui comptent sur nous .
    En tout cas merci de continuer !
    Jaclyne

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à vous aussi Jaclyne, et vous avez raison (d’autant plus, que, comme vous j’ai créé une association – un club – il y a longtemps, et vous réveillez des souvenirs qui ressemblent à ce que vous connaissez). Donc continuer c’est effectivement le faire pour ceux qui vont rester !

  39. Nicole
    | Répondre

    Continue Alain, ce serait vraiment dommage….!
    Ai fait un stage dans le Jura l’été dernier et j’avais vraiment beaucoup apprécié, ce qui m’a donné envie de continuer dans l’aquarelle….Merci
    Nicole H

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Tu as raison, Nicole, je vais continuer !

  40. isabelle charret
    | Répondre

    cher Alain,
    Il faut du courage pour continuer à partager et à transmettre: on a souvent l’impression que c’est dans le vide et que les gens sont indifférents, béats, sans interaction ni reconnaissance… Mais non!
    Voyez, je voulais m’inscrire l’an passé l’été et vous m’aviez si gentiment répondu: je suis tombée malade et je ne vous ai pas fait signe… J’ai néanmoins continué à rêver d’un futur stage, de belles choses grâce au blog, aux démos etc: cela m’a fait un bien fou! Mais, lire et explorer prend du temps alors, on ne se manifeste pas: on est tout simplement heureux.
    Cette année, c’est décidé je m’inscris en août, et entre temps, votre questionnement m’a vraiment remuée (dans tous les sens du terme) et remis le pied à l’étier de l’aquarelle!

    C’est un vrai cadeau que vous offrez, alors, soyons plus présents, plus « incarnés », moins effacés derrière le numérique: c’est promis!
    Amicalement
    Isabelle

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Donc, pour vous aussi je continuerai Isabelle ! Et puis, cette expérience est très intéressante pour moi, car les gens qui ne croient pas à l’échange et aux valeurs partagées s’en vont d’eux-mêmes, cela aura au moins permis de mettre à jour ma liste de correspondants sans que j’ai à m’en occuper ! je me réjouis de vous rencontrer bientôt dans un stage, vous verrez, on passera un bon moment d’été !

  41. Fontaine Sylvie
    | Répondre

    Bonjour , n’arrêtez pas au moment où j’arrive! Après la découverte de votre travail par le biais d’un cadeau, votre carnet de voyages au Ghana, je découvre petit à petit votre univers si riche, si dense mais qu’on ne peut pas assimiler à la vitesse grand V quand on est pas « experte » en la matière. Et quand je parcours tous ces témoignages « d’amour » autour de vous, je me dis que vous manqueriez à beaucoup. Bien cordialement. Sylvie

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Alors, raison de plus pour ne pas abandonner ! Surtout que dans les mois et années qui viennent, j’ai un paquet de projets à partager dont je pense qu’ils devraient profiter à plein de gens (et pas seulement à ceux qui pratiquent l’aquarelle) ! Et merci, de vous être manifestée !

  42. Mary Anne-Marie
    | Répondre

    Il est heureux que tu aies changé d’avis ! Moi aussi je regarde avec intérêt tes articles et ne laisse pas de commentaires ( car plusieurs fois dépitée qu’ils ne te parviennent pas à cause d’un problème de ma tablette .) Là je retente le coup mais avec la crainte d’un échec .
    Courage Alain !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Eh non, Anne-Marie, cette fois ça a marché ! Le temps que le message soit validé et il est affiché. je sais bien que tu fais partie de ceux qui ouvrent leur courrier et régardent ce que je publie : je t’en remercie, à bientôt, pour la reprise du voyage « du bleu » !

  43. danae
    | Répondre

    Je vois que tu as une foule d’amis qui apprécient ce que tu fais, toujours si bien, avec talent et avec le coeur. Cela me rassure. Moi non plus je ne t’oublie pas et je garde en souvenir tes explorations souterraines. Ton image de la caravane me parle moi qui ai tant aimé le désert. Je t’embrasse.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Danae ! Oui, toi aussi, je le sais, et comme je réponds à Anne-Marie, « les 117 qui ouvrent » sont largement dépassés si je compte uniquement les nombre de retours à ce billet (énormément d’e-mails, et même des messages ailleurs sur les réseaux sociaux, en plus de ceux d’ici, que je remercie aussi. Cela me prouve entre autres que les statistiques de plateformes ne sont pas si fiables que cela !

  44. Jean Greffioz
    | Répondre

    Avoir ce rendez-vous à ton rythme et selon tes disponibilités m’est une source d’enrichissement et de motivation qui m’invite toujours à aller plus loin .Entre tes carnets et invitations à croquer un sujet j’essaie d’avancer . Je comprends ton désarroi , puisse mon commentaire t’assurer de mon soutien et de mon amitié . Fraternellement Jean
    Jean .

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Salut, Jean,
      Suis re-boosté, là ! effectivement avec vos nombreux commentaires et points de vue j’y vois nettement plus clair ! Vous me renvoyez un ascenseur qui prouve ce qu’est un équipe, en tout cas, une virtuelle famille d’esprit. Entre une analyse des chiffres plus objective et votre soutien, je n’ai plus aucune raison d’arrêter !

  45. GIAUME Paul
    | Répondre

    Bonjour Marc
    Je comprend ta déception par rapport à l’énorme travail que tu fournis ,mais d’après la liste des commentaires je constate que tu n’est pas abandonné et que tu ne le seras pas.
    Cependant il faut faire ce qui te fait plaisir et dans la limite de ton temps disponible,alors n’hésite pas à ralentir pour prendre du temps pour toi ,respirer, vivre pleinement.
    Bon courage Marc et merci encore pour ton dévouement.
    Avec toute mon amitié
    Paul

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Paul,
      Tu as tout à fait raison, et c’est ce que je vais faire, déjà en organisant mieux mon planning. Pour le reste regarde ce que je réponds à jean, je te redis les mêmes propos; Alors, à bientôt pour la suite !

  46. maryse blanquet
    | Répondre

    Bonjour Alain, je suis nouvelle venue sur ce blog, et je serais bien navrée si tu décidais de tout plaquer ! Je prends plaisir à regarder, et à comprendre ce que tu nous proposes. Alors, reste encore un peu ! Amicalement- Maryse

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Pas de souci Maryse, cette expérience m’a apporté énormément d’enseignements, non seulement à travers le débat soulevé, mais aussi l’interprétation des chiffres, leur véracité… En fin de compte un excellent miroir reflétant note société qui se débat dans les changements de monde où nous vivons. Non seulement je n’abandonnerai pas, mais je vous en ferai profiter ! Merci pour vous être manifestée !

  47. Josette Pons
    | Répondre

    Bravo pour votre travail. Je regarde ce que vous publiez régulièrement.
    Merci.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à vous, Josette !

  48. manel
    | Répondre

    Ceux qui ne lisent jamais tes newsletters ne savent pas ce qu’ils manquent. Surtout, continue. Pour moi , te lire est un grand plaisir et je me régale avec tes aquarelles. J’imagine aussi, chaque fois, le travail que tout ça représente en amont. J’espère pouvoir refaire un stage avec toi dès que possible. Alors, tu n’arrêtes rien. Je te suis même si je suis nulle en informatique ! Maggy Manel

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci, c’est trop gentil ! Vois ce que je réponds à Maryse Blanquet, je te réponds la même chose aussi !

  49. Thierry
    | Répondre

    Bonjour Alain,
    Moi aussi je suis nouveau et meme si les stats ne refletent peut etre pas toujours l’activité, je suis allé voir voir meme les anciens post, tant j’ai trouvé un grand interet dans les derniers que j’ai reçu .
    Je compte les jours qui me restent avant mon 1er stage dans le Jura (meme si ça part pour un stage de printemps plutot qu’un stage d’hiver, pas grave, le principal c’est d’apprendre).
    Merci pour ces conseils , meme si je mesure le travail que ça represente, je ne peux que vous encourager a continuer

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Thierry, voyez ce que je réponds aux derniers commentaires : non seulement je ne vous laisserai pas tomber, mais je vais réorienter mes publications pour qu’elles soient plus pertinentes, plus concises, plus efficaces en matière « d’enrichissements de vie ». Mon analyse de cette expérience m’a appris beaucoup de choses, que je partagerai avec vous, vous verrez, il y a des enseignements édifiants à en retirer !
      Et pour le stage, ne vous en faites pas : même si on n’a pas de neige (et encore j’attends de voir quand on y sera), on va pas mal travailler, et vous saurez quand même comment traiter cette thématique en partant !

  50. NICOLAS rémy
    | Répondre

    Merci pour vos mots , remplis de tant de couleurs , donc de lumière . Récolte t’on toujours ce que l’on séme ? Il n’y a que vous qui puissiez répondre , mais vous donnez tellement … je vous apporte ce petit bout d’arc en ciel pour illuminer votre persévérance afin de continuer de semer l’harmonie créatrice … merci, encore, encore ! 😉

  51. joseline
    | Répondre

    Cher Alain, votre découragement me désole, je possède votre très beau livre « sur la route des perles de verre krobo » il fait partie des livres que je regarde très souvent… pendant une certaine période je n’ai plus reçu vos mails, je ne m’étais pas désabonnée et ne comprenais pas, puis par miracle j’ai de nouveau reçu vos mails que je lis avec grand plaisir.
    Vous êtes une personne généreuse, votre blog est magnifique, j’ignore si les statistiques reflètent la réalité,(je ne le crois pas ) en tout cas : ne nous quittez pas, car vous nous faites rêver, je sauvegarde aussi vos Newsletter dans un dossier et je peux les relire à tous moments. j’espère un jour (j’en rêve) faire un stage avec vous.Merci Alain et bon courage.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci JoSeline, Ne vous en faites pas, j’ai pris du recul pour mieux redémarrer, je ferai un billet spécial un de ces jours pour dire ce qu’il faut penser de ce genre d’analyse de chiffres et d’expérience.

  52. Christine
    | Répondre

    Alain,
    ta sensibilité, tes dons artistiques et tes partages généreux ouverts au monde captivent certainement plus que tu ne crois.
    Vaut mieux une non réponse que des mots indélicats, les réseaux sociaux en sont hélas truffés.
    Donner et recevoir ce que son intime conviction dicte.
    Je suis incapable d’écrire et transmettre comme tu le fais si bien ce qui peut laisser sur le bas côté nombre d’entre nous un peu désemparés.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Pas de souci Christine, tout redémarre !

  53. BUSQUET M.
    | Répondre

    Bonjour Alain
    J’irais bien faire un stage d’aquarelles, et avec toi me parait une bonne sélection. Mais -1- le Portugal est le point le plus loin que je peux envisager -2- guère de disponibilité mentale pour préparer un voyage (mon déménagement, mes problèmes médicaux musculo-squelettiques. Donc je ne m’engage pas pour le moment.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Pas grave Michel, ce ne sera que partie remise, en attendant, j’espère que mes billets te font un peu voyager ? En tout cas, j’espère que tu vas vite aller mieux !

  54. Dominique MALIAREVITCH
    | Répondre

    Continue, Alain ! C’est super ce que tu fais ! Sois sûre que cela nous apporte beaucoup, beaucoup de joies de te lire et beaucoup de bonheur de partager avec toi ces merveilleux moments de stage !

    Dominique

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Dominique, voilà, c’est ce que je fais !

  55. Catherine BOUVIER
    | Répondre

    Bonjour Alain,

    En lisant votre billet « J’arrête tout ? », mon premier sentiment a été une profonde tristesse : triste de vous sentir « au bord du gouffre » alors que j’apprécie tellement vos publications ! Et puis, j’ai été heureuse de lire tous les commentaires qui vous sont adressés. Nous exprimons tous, de façon différente et pour des raisons différentes, la même chose : ce que nous apporte votre magnifique partage. Vous pouvez être fier et heureux ! En ce qui me concerne, je suis une « suiveuse » récente et vos conseils me sont très précieux. Ils constituent une véritable aide dans mon cheminement et je pense qu’ainsi, je profiterai mieux de mon premier stage (en juin au Portugal). De plus, sans vous connaître encore, je devine votre bienveillance, vos encouragements qui donnent envie de s’exercer pour progresser. Cette mobilisation générale de vos « vrais » suiveurs est remarquable, nous constituons une belle communauté qui existe par vous et grâce à vous. Pour cela, un grand merci, quelle chance nous avons de pouvoir bénéficier du travail considérable que vous réalisez sans relâche pour nous. A bientôt, amitiés. Catherine

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Catherine, il m’a quand même fallu un certain temps avant d’être « rassuré », enfin pas pour moi ni mon égo (je suis sincère), mais pour les gens à qui je m’adresse et dont j’avais le sentiment en constatant qu’ils ne lisaient pas mes newsletters ou ne suivaient pas les liens, qu’ils passaient à côté de choses super, pouvant vraiment leur être utiles, qui ne sont pas « du vent » mais le fruit de l’expérience d’une vie entière, et qui me donnent beaucoup joie, joie et enthousiasme que je voulais simplement partager avec eux !

  56. Annie Conter
    | Répondre

    Bonjour Alain
    Pour te répondre, j’aimerai le faire pour chacune de tes aquarelles avec une aquarelle aussi belle. Un dialogue en couleurs, délicatesses, effleurements. Billets, carnets, de voyages qui empruntent le chemin de l’eau, son errance et sa vie. Tu es une source, Merci de nous inviter à y boire, de la partager avec nous et de nous confier ses infinis secrets….

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Annie, et je vais essayer de répondre aussi aux commentaires en retard, j’espère que ceux à qui je n’ai pas encore répondu ne se vexeront pas d’attendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.