La « démo – minute » de la cabane enneigée !

Motif terminé de la démo-minute

Voici, avant de terminer notre randonnée magique de la « Parabole de Liaucous », la publication de ma première « démo – minute » : celle d’une cabane enneigée. Je l’ai aussi « testée » sur facebook pour essayer de comprendre ce qui intéresse les gens dans une publication sur les réseaux sociaux ; la réponse est évidente : ce qui va servir les gens individuellement, ce qu’ils vont pouvoir en retirer pour leur intérêt personnel, ni plus ni moins (11770 personnes touchées pour 1530 interactions en quelques heures à peine dans cette expérience). Bien sûr, nous agissons tous de la même façon, un peu par égoïsme, il faut bien le dire.

Des gens qui partagent (qui partagent vraiment), il n’y en a pas des tonnes !

Entre les deux, il y a ceux qui se situent dans l’échange, et j’espère appartenir au moins à ceux-là : j’espère donner beaucoup, à commencer ici, à travers ces billets (donc, en dehors des stages), et en échange recevoir un peu, à travers vos encouragements et sympathiques témoignages.

Quant aux stages, où j’essaie de donner également le maximum en échange de l’aide matérielle que cela m’apporte, ne croyez pas que c’est simplement une aide à vivre : cela me permet de me consacrer totalement hors stages à ma « véritable » recherche et création picturale (peinture qui n’est ni de l’aquarelle, ni des carnets de voyage, bien que ces expressions y participent un peu), ceci en toute indépendance, alors, tant pour votre fidélité à ce blog que pour l’intérêt que vous portez à mes stages, je voulais vous dire un grand merci !

Et pour vous en remercier, voici spécialement pour vous cette première « démo – minute » (elle sera ajoutée à la prochaine mise à jour de mon cours condensé n°1 dans une variante complète et plus créative (toujours d’une minute et en léger accéléré, mais avec explications détaillées).

Cette démo-minute (exercice amusant et rapide quand on en connaît « les petits secrets »), est l’un des premiers exercices réalisés avec analyse, trucs et astuces permettant de le réussir à tous les coups, lors des prochains stages « Aquarelle et ambiances de neige » qui se dérouleront début mars en Jura oriental : il y reste des places, et vous pouvez encore y participer (ce sera presque des cours particuliers, car le nombre de stagiaires y est toujours des plus réduits) !

Il vous suffit de m’écrire pour m’en demander les conditions, par exemple en cliquant sur le bouton ci-dessous :

11 Responses

  1. BREUIL
    | Répondre

    Ce stage fait toujours autant rêver surtout avec la belle neige que nous avons en ce moment dans le Jura!! Et ta démo est impressionnante d’efficacité. Bises

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Dany, que de bons souvenirs !

  2. micheline vaudenay
    | Répondre

    cela parait si simple…… Mais quelles couleurs ? et quels coups de pinceaux ?
    Alain tu nous mets l’eau à la bouche. Dommage que je n’aime pas la neige et le froid…
    Mais c’est bon à voir cette maison qui émerge du blanc et du gris (mais du gris avec un peu d’alizarine, non ?)….
    Merci

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, un peu d’alizarine (et même de quinacridone magenta)… Mais pour ce gris du ciel à la fois subtil et coloré, il y a toute une petite préparation préalable que je t’expliquerai, pour le réussir en un seul coup de pinceau !

  3. Nicole Guenin
    | Répondre

    oui, rapide… c’est à voir! j’ai admiré le dessin en négatiif de la cabane et quelle grosse brosse pour un si petit dessin!. Pour le gris du ciel je mettrais bien bleu outremer et ombre brûlée, assez dilué enrichi effectivement de Cramasoi d’alizarine, ou d’or quinacridone, ou aussi de cobalt suivant les nuances désirées. Voilà ce que personnellement j’aurais essayé de faire, mais il y a certainement d’autres possibilités pour obtenir des teintes délicates. Je suis preneur de conseils. Bises
    Pour Liaucous, je me réserve de répondre plus tard quand je serai arrivée aussi à la fin de la randonnée,car je n’ai pas trop d’une fois sur l’autre pour me remettre de mes émotions, émotions physiques et spirituelles… Donc à bientôt. Bises

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, Nicole, tout est possible ! J’expliquerai dans les cours condensés le variantes possibles et à quoi elles correspondent, ainsi que les astuces pour réaliser quelque chose « d’infaillible », mais en attendant, tu as raison, ces couleurs conviennent parfaitement !

  4. MALIAREVITCH Dominique
    | Répondre

    C’est comme toujours super, Alain ! Cette petite maison dans la neige fait rêver !Dommage que je ne puisse pas rejoindre ton groupe début mars. Je me suis déjà engagée avec ma soeur qui habite Lyon et que je rejoins pour une quinzaine de jours début mars.
    Je viens d’acheter des sticks aquarelle et des marqueurs après avoir regardé ta vidéo sur la falaise. J’espère que tu nous donneras de plus amples explications concernant l’utilisation de ces sticks et de ces marqueurs.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, Dominique, quand l’histoire de Liaucous sera terminée, je reviendrai sur l’utilisation des marqueurs aquarelle et sticks Winsor et Newton (mais on a les mêmes résultats un peu avec toutes les marques et ce sera avec avec une autre histoire)…

  5. colette MAYEUR
    | Répondre

    quel coup de main!!!…d’une main de maître!!!
    quel « bleu » utiliser?

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ici, un mélange bleu outremer, avec une pointe de Cendre bleue Sennelier et d’indigo (y aller tout doux avec l’indigo) !

  6. isabelle charret
    | Répondre

    c’est tout simplement magique! Merci!! Isabelle ( qui viendra en stage cet été j’espère! enfin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.