FOURNITURES DE BASE AQUARELLE DE PLEIN AIR ET CARNET DE VOYAGE

(mais utilisable aussi en travail courant d’atelier sur petits et moyens formats)

 

J’ai, dans la liste ci-dessous, écrit en rouge mes préférences pour tous les produits de base que je recommande particulièrement en aquarelle de voyage, en bleu les produits complémentaires ou de remplacement.

Si mes listes sont assez fournies, c’est qu’en aquarelle de voyage (ou de plein air en peinture « active ») on ne passe pas son temps à préparer ses couleurs d’après les 3 primaires comme en atelier ou en aquarelle d’extérieur « passive » (d’abord, les 3 primaires « absolues » en aquarelle n’existent pas, si non en double déclinaison), donc, pour gagner du temps dans le rendu de certains effets extrêmement fugaces, il est utile d’avoir des couleurs correspondant à des mélanges rapides et efficaces.

En cliquant sur toutes les fournitures écrites en rouge ou en bleu, vous arrivez sans avoir à les chercher dans le catalogue, sur la référence de ces produits et couleurs chez « Aquarelle et Pinceaux » : ces liens vous permettent donc de les commander directement à partir de la liste ci-dessous.

Quand on sait ce qu’on veut on ne passe pas des heures dans les magasins spécialisés. Si je commande mes fournitures aquarelle chez « Aquarelle et Pinceaux» c’est non seulement parce qu’ils ne sont pas plus chers que les autres sites de vente en ligne mais aussi parce qu’ils sont rapides dans les envois et vous rappellent si un produit est en attente de livraison (ce sont des heures de recherche économisées dans les rayons des magasins de produits Beaux-Arts), mais surtout, ils savent comment je travaille et pourquoi je conseille tel ou tel produit. Enfin, ils font d’après moi, partie des meilleurs spécialistes de la vente de produits aquarelle sur Internet (ils ne se dispersent pas avec d’autres techniques et le responsable est un excellent aquarelliste, quand ils choisissent un produit à ajouter à leur gamme, ils savent de quoi ils parlent).

A) Fournitures indicatives en aquarelle de voyage et petit travail d’atelier :

1 – Palettes polyvalentes de petit et moyen format :

a) Voici ma palette préférée polyvalente (extérieur et petits travaux d’atelier) accessible pour un bon rapport qualité – prix ; c’est une excellente boite vide métallique et émaillée, qui, sans être encombrante, vous suivra partout, sans frais d’achat de boite supplémentaire :

Boîte métal vide pour 24 demi-godets

*** Petit secret pour gros effet : si votre palette est neuve, les couleurs n’accrochent pas dessus. Pour qu’elles accrochent je donne mon astuce qui n’abîme pas la palette (mais au contraire la protège) pages 7 et 13 de la dernière mise à jour du cours condensé n°1

Pour travailler dans de bonnes conditions et vous « faire plaisir » il vous faut d’abord une petite palette simple et pratique achetée vide que vous remplirez avec les couleurs essentielles (voir ci-dessous) achetées indépendamment. Pour que les couleurs tiennent bien dans votre palette tordez suffisamment en les pliant vers l’intérieur de la palette les languettes métal qui les bloquent contre le rail de blocage.

[ Pour de plus petits budgets en matériel plus limité et plus réduit pour rester dans un concept de boites de métal émaillé (mais attention quand vous allez avoir besoin de certaines couleurs il vaudra mieux avoir la boite « multiniveau » un peu plus grande que j’indique ci-dessus, et je conseille aussi à la fin de ce chapitre une très petite boite très efficace qui me paraît plus adaptée que les 3 boites ci-dessous pour les petits formats en voyage dynamique) :

Boîte métal vide pour 12 demi-godets Schmincke ou Boîte métal vide Rembrandt pour 12 demi-godets. 

Ou

Boîte métal Lukas vide 125 x 70 mm pour 12 demi-godets ou 6 grands godets (2 rails) avec 2 palettes dépliables.]

b) Si vous êtes attiré (e) par l’usage des tubes (un peu plus contraignant en itinérance que celui des 1/2 godets, mais intéressants pour leur concentration en couleur), préférez les boîtes-palettes à trou (pour le pouce) pour les palettes plastique destinées aux tubes, dont en voici une très pratique et pas chère du tout (palette plastique pliante de grand format) :

Palette pour mélanges tubes 

(5 petits trous permettant de maintenir verticalement des pinceaux, 24 alvéoles et 5 surfaces pour les mélanges, taille 30 x 13,5 x 2,2 cm)

2 – Ma petite palette d’itinérance dynamique ultra légère (tous niveaux pour les carnets de petit format en voyage) :

Pour le carnet de voyage, en complément d’une boite plus grande, je vous recommande ma petite boite aquarelle carnet de voyage Winsor et Newton préférée (facile à mettre dans la poche refermée, 12 ½ godets faciles à changer si nécessaire et réservoir d’eau inclus).

Cette boite (qui va de pair avec les pinceaux à réservoir d’eau Pentel dont je donne les références ci-dessous) est surtout pratique pour les petits formats en dessous de A4, vous renouvellerez les 1/2 godets usagés avec les mêmes couleurs ou celles de Winsor et Newton qui vous conviennent le mieux, mais attention à la dimension des 1/2 godets si vous les changez par ceux d’autres marques : ils faut qu’ils aient la même taille que ceux de la boite d’origine.

3 – COULEURS (initiation et « multiniveau ») : 

Je conseille généralement dès les débuts d’un apprentissage aquarelle de voyage (surtout qu’on veut passer à un bon niveau de pratique), de faire soi-même sa palette à partie d’une palette aquarelle (métal émaillée de préférence) vide de 24 demi – godets comme celle indiquée ci-dessus, et de la remplir avec des 1/2 godets aquarelle de qualité artiste ou extra-fine ce qui convient pour la plupart des travaux en petit et moyen format, les tubes étant mieux adaptés au travail d’atelier et aux formats plus importants en extérieur (on peut avoir les deux), mais il faut savoir que pour des travaux rapides et opportunistes comme ceux des carnets de voyages, les tubes ne sont pas très pratiques.

N’oubliez surtout pas en déballant et en rangeant vos 1/2 godets dans votre palette (il y a une façon de le faire que j’explique dans la dernière mise à jour du Cours condensé n°2 qui joue un rôle considérable dans la réussite de vos mélanges futurs de couleurs), qui consiste à réaliser sur du papier aquarelle un nuancier de vos couleurs en notant sous chacune d’entre-elles leur nom et leur permanence / transparence / luminosité (voir page 8 du Cours condensé n°2) et en les rangeant dans votre palette dans un ordre très précis. Cela vous permettra aussi d’apprendre à les connaître et à vous permettre de les retrouver si vous les changez de place.

Un nuancier parmi d’autres, réalisé lors du rangement des 1/2 godets dans la palette.

– Liste des couleurs conseillées (en rouge couleurs indispensables, en bleu couleurs de remplacement) :

a) – Jaunes :

auréoline de chez Winsor et Newton ou de chez Sennelier ou Schminke ou Rembrandt (attention, Blockx ne le fait plus, et si vous n’en trouvez pas, dépannez-vous avec le jaune citron sans cadmium de Winsor et Newton)

gomme-gutte de Rembrandt ou gomme-gutte de Sennelier ou de Winsor et Newton ou gomme gutte de Blockx

jaune indien de Rembrandt, ou jaune Indien de Blockx ou jaune indien de Schminke,

Jaune de Naples de Winsor et Newton ou de jaune de Naples Rembrandt ou de Sennelier, ou de Schminke (+ éventuellement ocre jaune) et pour les stages perfectionnement et certains carnets de voyages, rajouter quinacridone gold (WN)

ocre jaune de Rembrandt ou ocre jaune de Blockx ou ocre jaune de Winsor et Newton ou de Sennelier

b) – Rouges :

rouge permanent foncé de Rembrandt ou rouge vermillon (de Rembrandt idem)

ou rouge de vermillon français de Sennelier, ou rouge Winsor

rose permanent Winsor et Newton

alizarine cramoisie de Rembrandt ou alizarine cramoisie Winsor et Newton ou de Sennelier

c) – Bleus :

Bleu outremer foncé de Rembrandt ou bleu outremer français de Sennelier ou outremer de Blockx, ou outremer français de Winsor et Newton,

bleu céruléum Winsor et Newton, ou bleu céruléum foncé de Rembrandt ou de chez Schminke

bleu de cobalt véritable de Sennelier ou bleu de cobalt Rembrandt ou de Schminke

bleu Winsor de Winsor et Newton

d) – Verts :

vert Winsor (teinte bleue) de Winsor et Newton (ou vert phtalo de Blockx ou de Sennelier)

vert doré nommé « or vert  » réf 294 de Winsor et Newton, ou de Blockx (aussi bon)

vert de Hooker foncé de Rembrandt ou vert de Hooker de Sennelier ou vert de Hooker de Blockx ou de Winsor et Newton)

e) – Autres couleurs à avoir :

Terre d’ombre brûlée de Rembrandt ou terre d’ombre brûlér de Sennelier ou de Winsor et Newton

brun Van Dyck de Rembrandt, ou brun Van Dyck de Blockx

sépia de Rembrandt, ou sépia colorée de Sennelier ou de Blockx

gris de Payne de Rembrandt ou gris de Payne de Blockx ou de Sennelier, ou bleuâtre de Schminke

Pour une pratique de l’aquarelle polyvalente (atelier et extérieur) vous pouvez aussi acheter une palette de couleurs toute prête de chaque fabriquant (mais vous n’aurez pas une palette personnalisée comme lorsque vous la composez vous-même telle que je la conseille avec les couleurs ci-dessus), cependant certaines sont remarquables je vous recommande alors au choix :

– Winsor et Newton : boîte métal 24 ½ godets (trouvable ici)

– Blockx : boîte métal 24 ½ godets (trouvable ici)

– Rembrandt : boîte métal 24 ½ godets (la moins coûteuse et couleurs intéressantes bien que ne correspondant pas à mes mélanges conseillés trouvable ici)

 – COULEURS COMPLÉMENTAIRES (perfectionnement et pratique d’expérience) :

Je conseille ces couleurs en complément des précédentes (ou en remplacement dans certains cas) pour des mélanges et rendus spécifiques. Ce ne sont donc pas des couleurs qui seront en permanence dans la palette, mais qu’il sera utile d’avoir dans une seconde palette (avec leur nuancier propre) pour des usages moins fréquents mais qui permettent des rendus impossibles autrement (certaines font partie des palettes recomposées en appoint des couleurs habituelles pour des voyages particuliers dans des contrées où les couleurs et la lumière sont différents de celles de nos latitudes).

a) – Jaunes :

(pour mélanges plus élaborés,  en couleurs ou effets intenses à partir du « niveau 2 », voir aussi « Beaux mélanges » dans le cours condensé n°3

or de quinacridone de Sennelier ou de Winsor et Newton

ocre d’or de Rembrandt ou ocre d’or de Winsor et Newton ou de Blockx

pierre de fiel et stil de grain brun de Sennelier

b) – Rouges :

(pour mélanges plus élaborés idem ci-dessus

pérylène marron de Sennelier ou de Winsor et Newton

rose doré Winsor et Newton

laque de garance rose de Sennelier ou de Winsor et Newton

rouge de Venise Blockx

rose opéra de Sennelier

c) – Bleus :

(pour mélanges plus élaborés idem ci-dessus) 

Bleu de cobalt turquoise de Rembrandt ou bleu turquoise de cobalt de Schminke, ou de Winsor et Newton ou de Sennelier (opaque)

bleu indigo Rembrandt

bleu de Pusse Winsor et Newton

d) – Verts :

(pour mélanges plus élaborés idem ci-dessus) 

vert émeraude de Blockx

vert cobalt turquoise de Winsor et Newton

terre verte naturelle de Sennelier

vert permanent de Schminke

vert de Hooker clair de Rembrandt

e) – Autres couleurs :

(pour mélanges plus élaborés idem ci-dessus) 

ombre oxyde transparent de Rembrandt

violet bleu de Sennelier

violet quinacridone de Winsor et Newton

mauve permanent de Winsor et Newton

terre de Sienne naturelle de Winsor et Newton

terre de Sienne claire de Blockx

terre de Sienne brûlée de Rembrandt ou Sennelier

teinte neutre de Rembrandt

Gris de Davy de Rembrandt

f) Indispensable pour bien mélanger vos couleurs sur votre palette neuve : le fiel de bœuf !

Je vous dis dans les cours condensés et les stages comment vous en servir dans la durée (la méthode est simple, mais très efficace : mal utilisée c’est une catastrophe).

4 – PINCEAUX pour l’aquarelle de voyage (travail spontané et plutôt rapide) :

Deux pinceaux « classiques » au moins dans la série « Perla » et idem dans la série « Barroco » (voir ci-dessous) :

a) Pinceau couleur : pour l’aquarelle en voyage je les préfère nerveux plutôt que trop mous. L’idéal pour les pinceaux est d’en avoir un bon assortiment, mais je recommande généralement en priorité pour l’usage qui nous concerne les pinceaux de la marque Escoda, en particulier le n°10 de la série 1430 Perla d’Escoda qui offre d’ailleurs un très bon rapport qualité – prix (avoir en même temps le 12).

À compléter par le pinceau Escoda Barroco série 1410 en n°12 que je choisirais s’il ne me fallait en garder qu’un car il est à la fois complémentaires des précédents et plus fin.

* à noter une version « voyage » (très pratique car repliable dans le manche qui protège le pinceau, cette version un peu plus chère pouvant remplacer la version « simple » ci-dessus) qui est : pour le Perla le n°10 et le n°12 et j’ajoute pour remplacer ceux de la série Esccoda (qui n’existent pas dans cette version) deux Prado, les n°10 et n°12 .

b) Pinceau mouilleur :

Dans la série 1430 Perla d’Escoda je vous recommande les n°12 et n°14

et le pinceau Escoda Barroco série 1410 en n°14

En complément, un très bon pinceau comme pinceau mouilleur, précis, et permettant la réserve d’une grande quantité d’eau :

Le Pinceau Lavis SOFTAQUA série 805 de Raphaël

 

c) Autres pinceaux :

Très pratiques (et même indispensables) pour les carnets de voyages, je vous recommande vivement les pinceaux à réservoir d’eau Pentel pointe fine à large quand on sait s’en servir (ceux qui ne savent pas s’en servir – cela s’apprend car on ne les utilise pas de la même façon que les pinceaux « classiques » – disent qu’ils sont « nuls » et inutilisables pour du bon travail, ce qui est totalement faux, la plupart de mes aquarelles de terrain éditées dans différents domaines ont été réalisées avec) !

Ils restent pour moi la référence pour les pochades rapides où on travaille dans l’action (par exemple debout ou en marchant pour suivre un sujet en mouvement) en n’ayant pas un récipient d’eau à faire suivre qui se renverse au moindre mouvement et qu’on ne sait pas où mettre (ayant déjà à gérer son support papier ou carnet, et palette de couleurs).

Ce sont des pinceaux utilisables jusqu’au format A4 (attention, ceux des autres marques ne les égalent pas et sont parfois même déplorables), mais qui cependant, s’usent vite et ont parfois des défauts d’origine (se bouchent), ce qui oblige à en acheter plusieurs de rechange à chaque commande (mais heureusement leur bas prix n’est pas un handicap à cet achat, je vous recommande donc d’acheter le jeu de base ci-dessus + 3 de format moyen et 1 à pointe plus large).

 

– En complément, car très utiles pour humidifier rapidement une grande surface de papier, je fais souvent suivre 3 Spalters Hobby de série 5073 de Da Vinci (qui sont de surcroit peu onéreux) : un 30 mm de large, un 40 mm et un 50 mm

5 – PAPIER :

 

Pour les travaux courants, s’entraîner, études diverses de base, très polyvalent (je l’utilise même en carnet de voyage) un ou plusieurs blocs papier aquarelle type Montval Canson de 300 gr en grain fin format A4 format « paysage » sera parfait :

Album spiralé Montval 21×29,7 300g 12 f grain fin

Mais si vous préférez le format « portrait » ou le format carré et voulez avoir un carnet avec une belle finition pour du carnet de voyage, je vous recommande :

En format « portrait » (papier blanc) : Carnet Stillman & Birn Beta softcover 25×20 26f 270g grain fin portrait

En format carré (papier blanc) :

 Carnet Stillman & Birn Beta softcover 19×19 26f 270g grain fin carré

– ***Pour les personnes expérimentées qui maîtrisent parfaitement (en carnet de voyage) leurs rapports « pigments – eau » (donc, retouche et humidification importante du papier impossibles), un papier parfait lorsqu’on pratique le croquis – aquarelle avec beaucoup de dessins et de graphisme Carnet Fabriano Venezia 200g 48f 15 x 23 grain naturel (ou le 23 x 30 pour ceux qui aiment travailler en plus grand).

6 – DIVERS:

 

a) – En fournitures de peinture :

Gomme blanche, crayon ou porte-mines 2B (+ mines de rechange), papier absorbant de cuisine, 1 ou 2 récipients fermant bien pour l’eau, je recommande en cela le Gobelet à eau pliable Clic and go Faber-Castell Ø 97 mm

fonctionnel et très pratique :

1 trousse de rangement et de protection pour les pinceaux et un sac pour transporter le matériel, + éventuellement: gomme liquide de masquage type « Drawingum » de Pébéo, vieille brosse de peinture à l’huile, bouts de bristol, porte-plume + plumes + encre sépia, lames rasoir, cutter, ciseaux, vieille brosse à dents, assiettes de papier ou palette émaillée à petites alvéoles pour les couleurs en tubes, crayons aquarelle, éventuellement fiel de bœuf (voir ici), gomme arabique, etc. …

 

b) – Fournitures personnelles :

Petit siège pliant (je vous donne le lien pour commander mon petit siège pliant siège hyper costaud, très léger et pratique des carnets de voyages qu’on voit dans ma vidéo http://www.aquarelle-en-voyage.com/2015/04/les-couleurs-qor-dans-le-voyage-du-bleu-4.html . Pour vous le procurer on n’en trouve qu’aux USA, et il faut chercher dans les magasins de chasse et pêche. Si vous le trouvez prenez le 45 cm (c’est le petit, il y a 2 tailles, le petit est mieux adapté à ce qu’on fait, personnellement, j’ai viré l’entretoise de tissu triangulaire qui est en dessous, mais pour peindre dans la neige il faut la garder afin d’en empêcher les pieds de s’y enfoncer).

Enfin cela va de soi, un sac adapté et léger pour transporter ses affaires, vêtements fonctionnels et adaptés au plein air, casquette ou chapeau et (ou) parasol + crème solaire si on craint le soleil (prévoir de l’eau à boire s’il fait chaud, attention aux lunettes de soleil : sauf si on en a besoin pour de réelles raison de protection elles déforment les couleurs), coupe vent (imperméable – respirant si possible en cas d’averse et parapluie), bonnes chaussures (pour tout terrain – on est susceptible d’emprunter des sentiers caillouteux et malaisés,  – ne glissant pas sur sol ou roche mouillée), etc..

 

Préparation du sac de voyage avec les aquarelles QOR . from Alain MARC peintre on Vimeo.