1) Généralités et démarche picturale :

Mon objectif est de créer une passerelle entre les arts traditionnels et numériques, pour amener le public à un sens nouveau de la contemplation et de l'appropriation mentale, symbolique et émotionnelle de la peinture ou de l’œuvre tridimensionnelle. Mais aussi, de renouer le dialogue intime avec toute création en dépassant ses apparences, en allant à son essence même, à sa réalité profonde...

Work related to memory, transformation, relativity of perception.

"Aragonite" Sculpture spatiale dématérialisée

 

Concevoir cette passerelle entre les expressions et techniques traditionnelles et les univers virtuels et numériques est une véritable expérience poétique de l'imperceptible, où la Réalité Augmentée qui enrichit numériquement chaque nouvelle peinture en complément de sa transcription algorithmique sonore, apporte à la dimension visuelle des toiles celle d'une réflexion particulière et d'une participation active du spectateur.
Ce nouveau questionnement sur le "réel", allant de la "conscience ordinaire" (ou "mémoire ordinaire" comme l'aquarelle formelle, les carnets de voyage et de terrain) à la "conscience essentielle" (ou "mémoire essentielle" : peinture / sculpture / créations virtuelles), permet d'entrer différemment dans une intemporalité puisant ses racines dans les arcanes du passé (des mythes à l'histoire, des faits de société aux souvenirs individuels), mais aussi dans le monde actuel qui change plus vite que jamais, et de la nature qui se transforme en permanence...
Ainsi, chaque peinture "dit" une histoire dont la seule perception visuelle du tableau peut se suffire, mais dont la narration peut se poursuivre avec sa lecture numérique par smartphone ou tablette interposés en Réalité Augmentée grâce aux applications dédiées.
Quant à la transcription sonore des toiles, elle permet "d'entendre" la peinture comme on peut la voir, chaque image générant sa propre perception acoustique.

Designing this bridge between traditional expressions and techniques and virtual and digital universes is a real poetic experience of the imperceptible, where Augmented Reality, which digitally enriches each new painting in addition to its sound algorithmic transcription, brings to the visual dimension of the canvases. that of a particular reflection and an active participation of the spectator.
This new questioning on the "real", going from "ordinary consciousness" (or "ordinary memory" like formal watercolor, travel and field notebooks) to "essential consciousness" (or "essential memory": painting / sculpture / virtual creations), allows you to enter differently into a timelessness drawing its roots in the arcana of the past (from myths to history, from social facts to individual memories), but also in the current world which is changing more quickly than ever, and of nature which is constantly changing ...
Thus, each painting "tells" a story whose only visual perception of the painting can be sufficient, but whose narration can continue with its digital reading by smartphone or tablet interposed in Augmented Reality thanks to dedicated applications.
As for the sound transcription of the canvases, it makes it possible to "hear" the painting as one can see it, each image generating its own acoustic perception.

Du visible à l'invisible, une quête qui se situe dans l'intemporalité des source d'énergie qui animent le monde, de la "conscience ordinaire" à la "conscience essentielle" à travers les deux différentes approches de perception : visuelle directe, et numérique.

- La réalité que nous percevons n’est-elle pas l’apparence d’une réalité toute autre ?
- Le signifiant premier dans l’art ne serait-il que le carrefour entre la perception sensorielle, l’intention, la projection de forces et énergies immatérielles, la trace de certaines formes de mémoire et de leurs réminiscences, matérialisées par le produit pictural ?

Deux témoignages à propos de la démarche d'Alain MARC :

"...L'artiste s'évertue à franchir les frontières du visuel . Sa recherche, véritable marche en avant perpétuelle, puise ailleurs sa création."
Donatella Micault, Critique d'art, (Association des Historiens et Critiques d'Art - Prestige de la peinture et de la sculpture d'aujourd'hui dans le monde 1990).

« De par ses multiples formations d’une part, et de ses multiples découvertes fortuites de l’autre, sa voie était toute tracée : tout d’abord se fixer un objectif, ensuite mettre au point une technique bien personnelle qui lui permettrait de ne pas passer à côté de ses rêves : chercher à extraire de la gangue d’une mémoire collective ce qui fait la particularité d’une humanité en perpétuelle quête de beauté. »

Aline LLAREUS-DINIER, Critique d’art - Écrivain ("Rencontres Beaux-Arts Midi de la France" 2018)

2) Galerie : bientôt de nouvelles toiles seront ajoutées à la galerie, ainsi que les éléments permettant de les situer dans le cadre de la démarche picturale de leur auteur. Plusieurs de ces peintures sont disponibles à la vente qui doit être traitée directement avec Alain MARC.

Même si chaque peinture est le produit final d'une expérience commencée bien plus tôt et souvent loin des murs de l'atelier, elle peut aussi se suffire à elle-même en toute simplicité, et exister dans le simple but  de donner une nouvelle dimension visuelle à un espace de vie et de décor intérieur. Aussi, si une peinture vous plait (même si vous ne savez pas pourquoi) c'est déjà que vous vous sentez "bien avec elle". Et dans ce cas, sa reproduction peut vous suffire (elle sera aussi moins coûteuse pour vous que l'original, sous forme d’impression d’art, sur toile coton épaisse de grande qualité, montée sur châssis bois, généralement retouchée par Alain MARC, et aux couleurs similaires à la toile d'origine, à la finesse et aux détails fidèles à l'original), voir le bouton en fin de page "Duplication Beaux-Arts".

En cliquant sur chacune des peintures ci-dessous vous pouvez entrer dans son histoire, découvrir l'origine de sa réalisation, la situer en "conscience ordinaire" comme en "conscience essentielle", et suivre les phases préparatoires à sa création, par exemple en "idéation augmentée" (en suivant les liens qui lui sont associés vous découvrirez son aventure spécifique, à travers différents textes et vidéos vous expliquant quelle en est l'origine).

Seul pour l'instant, ce lien est actif pour les "Chevaux bleus de Gavarnie", "Mésozoïque Sinémurien",et "Écholocation Karstique", mais de nouveaux liens seront bientôt établis.

3) Réalité Virtuelle, Mixte et Augmentée : 

S'appliquant aussi bien aux peintures qu'aux autres moyens d'expression privilégiés par Alain MARC, la virtualité s'invite dans ses champs plastiques d'exploration.

Cette nouvelle approchttps://apps.apple.com/fr/app/artivive/id1188737494he créative, sera exposée dans ce chapitre au fur et à mesure  de son développement, ainsi que dans des billets spécifiques du journal en ligne.

Vous y trouverez particulièrement :

      a) Virtualisation spatiale "sculptures immatérielles"

      b) Réalité Augmentée : Là, il vous faudra télécharger sur votre smartphone ou tablette (récents si-possible), l'application ARTivive qui vous permettra de voir la virtualisation des peintures, aquarelles et autres éléments en Réalité Augmentée.

Vous trouverez l'application ARTivive sur l'Apple store.

                     Une fois téléchargée sur votre smartphone ou tablette, acceptez les demandes d'accès de l'application à votre caméra, géolocalisation et micro, lancez-là, ouvrez son accès à votre caméra et visionnez avec l'écran de votre appareil les peintures ou éléments ci-dessous que vous aurez auparavant imprimés ou mis plein écran sur votre ordinateur en cliquant sur chaque vignette ci-dessous pour l'agrandir (mais c'est bien plus intéressant avec les peintures véritables, cependant, vous aurez déjà une idée ici de ce que cela peut donner) :