Femmes Années 50 et tous mes vœux pour 2020 !

D’abord, je vous souhaite une très Bonne et Heureuse Année 2020, que vos rêves les plus fous se réalisent, avec en priorité un moral et une santé de fer conservés ou retrouvés suivant les cas ! Mes vœux chaleureux à vous qui me lisez, vous avec qui je partage avec enthousiasme mes articles dans ce blog.

En cette occasion, à tous les souhaits habituels déjà évoqués plus haut, j’ajouterai pour la première fois ceux d’une projection dans l’avenir qui nous délie des contraintes du temps par la magie de la Réalité Augmentée : c’est certainement le plus extraordinaire des voyages au service de la création artistique actuelle, et le plus beau des cadeaux que je puisse vous offrir en plus de tout le reste, parce que ce nouvel outil de haute technologie donne une dimension inattendue au moindre support de papier ou à la plus banale des peintures sur toile.

Mais avant de nous lancer dans cette aventure, partons découvrir celle des femmes artistes des années 50, qui, au fil de l’abstraction, en peinture et sculpture, ont eu le mérite de tracer leur propre voie en participant au plus formidable mouvement d’avant-garde du siècle dernier.

Cette magnifique exposition se déroule jusqu’au 10 mai au Musée Soulages à Rodez à l’occasion du centenaire du grand peintre (honoré par ailleurs en ce moment dans plusieurs importants Musées, dont celui du Louvre à Paris).

Ce ne sont pas moins de 85 œuvres de 42 artistes représentatives de cette époque, qui sont réunies dans le vaste espace destiné aux expositions temporaires du musée, un record de très haut niveau puisque ces peintures et sculptures proviennent de prêts d’artistes, de particuliers, d’institutions, de galeries, de fondations, de musées nationaux et régionaux (Centre Georges Pompidou – Musée national d’art moderne, Fonds national d’art contemporain, musée Matisse Le Cateau-Cambrésis, musée des Beaux-arts de Nantes, abbaye de Beaulieu en Rouergue, musée de Grenoble, Musées Royaux de Belgique, les Abattoirs-Toulouse, musée de Gravelines), des fondations (Hartung / Bergman, Marta Pan / Wogensky …), des galeries françaises et étrangères (Denise René, Antoine Laurentin, Convergences, Jeanne Bucher, Callu Mérite …), ainsi qu’une dizaine de de collectionneurs privés…

Un vrai bonheur, de découvrir ou revoir les œuvres de Sonia Delaunay, Joan Mitchell ou encore Shirley Jaffe. Certaines sont moins connues, mais leur art est tout aussi magistral, prenant, envoûtant même… Beaucoup travaillent dans l’ombre de leurs compagnons : Lalan, première épouse de Zao Wou-Ki, Anna-Eva Bergman et Hans Hartung, Christine Boumeester et Henri Goetz.

Joan Mitchell et Shirley Jaffe, parisiennes à ce moment-là, participent avec talent à l’expressionnisme abstrait. Geneviève Asse n’a pas encore inventé son célèbre bleu, mais travaille déjà dans l’épure. Fahrelnissa Zeid est oubliée en France mais encore célébrée à la Tate Modern à Londres est l’épouse d’un prince jordanien. Cette aristocrate turque impose avec maestria sa personnalité artistique, si indéfinissable, qu’il faut longuement s’arrêter devant sa peinture pour en percevoir la profonde intensité. Liliane Klapisch affirme une spiritualité d’une immense humanité, qui transparaît et nous envahit par-delà la force expressive de sa gestualité…

Mais toutes ont le mérite de s’affirmer artistes à une époque où il était déjà tellement difficile d’exister en tant que femme !

Aussi, choisir de commencer l’année en évoquant pour vous cette exposition, c’est en partager la formidable dynamique d’accomplissement. C’est en transmettre la puissance de l’aura ressentie au contact des œuvres, qui, en surgissant de ce passé récent (qui est pour beaucoup notre enfance), nous projettent dans un avenir positif, constructif, et transcendant, bien loin des miasmes sociaux et des doutes multiples qui submergent notre actualité.

Je vous invite à aller visiter cette exposition (et découvrir le musiée Soulages si vous ne le connaissez pas), comme si l’avenir allait être plus grand et plus beau grâce au pouvoir créatif du regard, du « faire », et de la pensée féminine. Une écoute et une réflexion à avoir pour une abolition du temps comme une victoire, dans un moment où le temps, justement nous broie tout autant qu’il nous manque !

Elles avaient inventé une façon révolutionnaire de vivre la création artistique, et c’est justement avec un outil révolutionnaire qui transforme aussi notre façon de voir l’art que je vous adresse mes vœux.

Cette simple aquarelle (plus bas) est accompagnée d’un texte volontairement incomplet, et de vignettes qui sont les clés du sésame qui vous ouvrira la porte masquant la part invisible de mes vœux (si vous voulez bien les utiliser).

Pour cela, vous passerez par la magie de la Réalité Augmentée grâce à une petite application gratuite et intuitive de seulement 5,3 Mo à télécharger avant toute chose sur votre I phone, smartphone, ou tablette, qui exploite les technologiques les plus récentes de l’Internet et de l’informatique, pour vous faire voir ce qui était inimaginable il y a seulement quelques années. Il s’agit d’une application de type « vision-based augmented reality » (réalité augmentée basée sur la vision) développée par l’Université de Cambridge. Chaque seconde, un algorithme analyse les images filmées par la caméra du smartphone afin de détecter un « Zapcode » et afficher le contenu en AR qui lui correspond (dans ma carte de vœux, le code est associé à mon logo « Alain Marc Créations »).

Dans la pratique, comment faire :

1) Téléchargez l’application :

Pour Android (tablettes et smartphones) il vous suffit de rechercher et télécharger « Zappar » dans le store de Google Play (avec https://play.google.com/store/).

Pour IOS (I phone et tablettes) idem : recherchez et téléchargez « Zappar » dans l’App Store (https://apps.apple.com/fr/app/zappar/id429885268)

Dans les 2 cas : après avoir téléchargé l’application, acceptez son accès à votre caméra, géolocalisation éventuelle et micro (ce n’est pas dangereux vous pouvez faire confiance, mais c’est indispensable si vous voulez faire fonctionner la Réalité Augmentée, et si vous voulez ensuite la retirer c’est très facile de la supprimer en passant par les paramètres « Applications » de votre téléphone ou tablette).

En tout cas, cette application pourra vous resservir avec les créations futures que je partagerai avec vous !

2) Imprimez (sur une feuille A4 par exemple) ou affichez à l’écran ma carte de vœux en cliquant sur son image ci-dessous (cela marche aussi en se servant directement de la carte de vœux telle qu’elle est affichée ci-dessous à l’écran sans cliquer dessus bien qu’elle soit est un peu minuscule pour voir les détails) :

…Été et hiver mélangés, vous n’aurez jamais vu couler avec autant d’abondance toutes les sources de bonheur et de santé que je    peux vous souhaiter !

 

3) Ouvrez l’application, acceptez le message d’accréditation en cliquant du doigt sur le « OK » du bouton qui s’affiche sur le côté de l’écran et scannez ma carte de vœux avec votre smartphone (ou I phone) en regardant son écran (« balayage »), et regardez ce qu’il se passe. Si cela s’est déroulé trop vite pour vous et que vous n’avez pas eu le temps de lire le texte qui a soudain remplacé les logos de déclenchement situés à gauche de ma carte, vous pouvez revisionner autant de fois que vous voulez ma Réalité Augmentée, en cliquant du bout du doigt sur le petit bouton de 2 flèches courbes inversées à droite de la barre des tâches rouge qui est en haut de l’application. Approchez-vous de l’image de mes voeux avec votre smartphone pour mieux vous plonger dans sa « réalité » : – vous me direz ce que vous en pensez ?

Je reviendrai plus tard sur les incroyables possibilités de la Réalité Augmentée en matière de création artistique (souvenez-vous du Rhinocéros de ma petite fille), et sur les nombreuses applications maintenant à notre service pour créer notre propre RA, mais sachez que si vous maîtrisez un peu l’anglais et que vous vous y connaissez aussi suffisamment en informatique, vous pouvez également faire votre première expérience de RA avec cette application qui est l’une des plus faciles (et abordables) que j’ai trouvées. C’est là mon « petit cadeau » de Nouvel An pour les plus « Geeks » d’entrevous !

Il faut dire que depuis mon coup de gueule suite au refus de mon carnet « augmenté » lors du dernier « Rendez-vous des carnets » de Clermont-Ferrand, de l’eau est passée sous les ponts : les évolutions technologiques liées à la Réalité Augmentée, Virtuelle, et mixte, vont si vite, que j’ai renoncé au développement de ma propre application pour me consacrer à d’autres objectifs encore plus intéressants utilisant ces technologies (dont je vous reparlerai plus tard), mais je reporte mes expériences récentes dans ce domaine sur des applications tierces, comme celle que je partage avec vous ici (cette RA faisait initialement partie du travail présenté à Clermont-Ferrand et qui m’a été refusé, je l’ai simplement ici, adapté aux voeux de Nouvel An).

J’ai par ailleurs été accepté par plusieurs communautés très actives de nouveaux créateurs qui s’investissent dans ces récents moyens d’expression (je vous en reparlerai aussi plus tard), car, si la plupart ont leur origine dans la Silicon Valley, leur expansion se situe actuellement au niveau mondial, et ce que je pressentais déjà au mois de novembre dernier est en train de se réaliser, nous en reparlerons aussi…

C’est donc une aventure passionnante que je vous relaterai ici, à mon avis aussi importante pour l’art et la société que la révolution industrielle de la fin du 19e siècle (car déjà utilisée par nombre d’activités humaines dans les domaines de la communication et de l’intelligence artificielle : prospective marketing, recherche scientifique, médecine et chirurgie de pointe, industrie aéronautique et spatiale, etc., creuset d’outils incontournables dans l’avenir).

Mais dans le prochain article et les suivants, nous reprendrons crayons et pinceaux pour nous retrouver de la plus savoureuse et traditionnelle façon qui soit, en carnet de voyage aquarelle au sud Portugal.

Alors, à très bientôt, pour revivre et nous projeter dans ces aussi extraordinaires moments !

22 Responses

  1. micheline vaudenay
    | Répondre

    Bonjour Alain.
    A mon tour je t’envoie mes voeux pour cette nouvelle année : santé, épanouissement dans tes activités etc…

    Quant à ta réalité augmentée, je n’y ai rien compris, mais peut-être en Algarve, pourras-tu m’expliquer ?

    De toutes façons, réalité augmentée ou pas, je sais que tout ce que tu fais c’est pour le mieux de tous. Et c’est cela qui est important.
    Donc excellent début d’année et à bientôt.
    Micheline

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Micheline,
      Ne t’en fais pas pour la RA, c’est un truc un peu compliqué quand on n’a pas l’habitude, mais je te montrerai au Portugal ce que cela peut apporter à la dimension narrative et informative du carnet (pour ceux qui ont à la fois le matériel et l’organisation sur le terrain (puis au retour en « post production ») afin de mener à bien ce genre de projet.

  2. La "grande Michèle"
    | Répondre

    MERCI pour tout, et BONNE ANNÉE à tous les deux! Bises,
    « La grande Michèle « 

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi, Michèle, et encore bonne année !

  3. Dany Breuil
    | Répondre

    Très heureuse année à toi Alain
    Une grande forme et toujours autant d’enthousiasme pour mener tous tes projets à bout

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Dany, avec toutes mes amitié je te dirai la même chose qu’à Martine Derome, et je sais que tu comprends bien cela !

  4. Louise Bourdeau
    | Répondre

    Bonne et heureuse année,Merçi pour toutes les communications et informations,Elles sont inspirantes,Espérant ,pouvoir à nouveau faire un autre beau carnet de voyage avec toi et le groupe,

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Louise, ce sera avec joie qu’on se retrouvera !

  5. Jackie
    | Répondre

    Tous mes meilleurs vœux Alain.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Jackie, avec toutes mes amitié !

  6. Martine Derome
    | Répondre

    Bonjour Alain,
    Décidément tu as l’art de nous captiver : d’abord par la magie créative de tes aquarelles que tu sais si bien nous divulguer lors de tes stages, et maintenant dans ces récents moyens d’expression.
    Alors là je dis BRAVO et MERCI.
    Bonne et heureuse année 2020 et bon vent dans ton aventure passionnante.
    Martine Derome

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi, Martine, tu vois, je crois que nous sommes quelques-uns (dont tu fais partie ?) qui ne peuvent se contenter de la banalité d’une vie « ordinaire » ou qui veulent dépasser les miasmes, souffrances ou servitudes de leur vie quotidienne. La véritable aventure est là, quels que soient nos choix. Mais cela demande généralement un effort, et souvent un dépassement, quelquefois, l’engagement dans une vraie bataille. Pas facile d’avancer un pas quand il pèse des tonnes, et le premier pas est toujours le même : proportionnel à la direction dans laquelle on veut aller, avec des efforts inouïs si cette direction est ambitieuse, difficile, souvent incertaine, hors sentiers battus. Mais quelle belle aventure qui donne du sens à la vie !

  7. Rougy Jaclyne
    | Répondre

    Tous mes vœux pour 2020 et merci pour toutes ces belles lettres !
    Nous avons toujours l’espoir de pouvoir faire un jour un stage d’aquarelle avec vous .!
    Bises de la part de Jaclyne et Yves ( de passage à rodez en décembre 2018)

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à vous deux, cela me fait très plaisir d’avoir de vos nouvelles ! à +, bien cordialement, avec ou sans stage, ce n’est pas important, c’est l’échange qui compte.

  8. ROBERT
    | Répondre

    C’est magique !!!!!
    Allez un 20/20 pour cette nouvelle année. Avec une note pareille tout devrait rouler
    Amicalement
    Françoise R.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Françoise, tu vois je pense comme toi !

  9. Elizabeth Rochet
    | Répondre

    Merci, Alain de tes voeux. Que 2020 te garde en excellente santé et toujours plein d’enthousiasme, de créativité et de bonne humeur. Merci aussi pour tout ce que tu nous apportes, ce que tu nous fais découvrir (même si je n’ai pas de smartphone pour voir la RA!) et ton généreux partage.
    Amitiés.
    Elizabeth

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Je te montrerai avec le mien quand on se verra Elizabeth, tu verras c’est étonnant, à tel point, que ceux qui n’en connaissent pas la subtilité pensent que c’est de la simple vidéo !

  10. Hélène Py
    | Répondre

    Merci Alain Marc pour tout cela et pour la source vivifiante ! Ah Joan MitchelL, ma préférée !! Je n’ai pas le smart ni la RA mais je vibre à votre enthousiasme et je partage ici ma dernière vidéo (car je n’ai plus mon logiciel) pour vous souhaiter une excellente 2020 pleine de créativité et de renouveau. https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=gGQBfJ-xTVM&feature=emb_logo

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à vous, Hélène, je recommande à toutes les personnes qui verront votre commentaire ici de regarder votre vidéo jusqu’à la fin, et je leur dis : par-delà la beauté des portraits se superposant à plusieurs des symboles de leur support, se cache une réalité essentielle !

  11. berliner
    | Répondre

    Merci pour ces voeux, ce mystère qui rôde autour et intrigue avec cette RA… mais je crois que vous avez une perception/vision fine et « visionnaire », en quête de… autre chose que la simple apparence des choses. et comme l’on dit d’autres plus haut « pour le bien et le meilleur ». Enfin, je voulais vous dire que votre aquarelle de cette abondante eau vive sortant de la grotte m’hypnotise et me procure une sensation inédite. Elle a quelque choses en plus. De spécial. Elle résonne en moi. Comme une sensation de libération. Donc voilà pourquoi je voulais vous laisser un commentaire. Je fais très rarement ce genre de chose. Alors merci, bravo et j’espère vous rencontrer un jour. Aude

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Aude pour votre intéressant témoignage. Intéressant, oui, vous comprenez qu’en art comme en beaucoup de choses en ce moment nous sommes à un virage important qui impactera les générations futures. Oui, derrière les apparences se cachent toujours de plus importantes choses. C’est ce que j’ai voulu exprimer avec cette fontaine, cette source, cette exurgence abondante, que seuls peuvent voir couler ceux qui en ont la possibilité, car il ne s’agit pas seulement de disposer d’un smartphone, I Phone ou tablette pour cela, mais encore de charger une application et de la faire fonctionner. Vous avez certainement compris le symbole, ou la métaphore… Et c’est à nous qui pressentons à la fois, cette réalité cachée et ces changements, d’en anticiper la venue avant d’en partager la puissance dans ce qu’elle aura de plus positif, constructif et bienfaisant pour la société (vous voyez, j’ai encore confiance dans le meilleur de l’espèce humaine) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.