Votre invitation électronique pour découvrir « Africa » au salon international d’art contemporain ART 3F de Marseille !

…Et des centaines d’autres œuvres d’artistes connus et inconnus, alors, que vive l’art !

Parce que c’est justement avec l’application « ARTivive » pour artistes numériques que vous sera dévoilée sur votre smartphone ou tablette en Réalité Augmentée, la dimension invisible et secrète de ma peinture « Africa », qui la fera s’animer et prendre vie sous vos yeux et dans vos mains.

Si j’ai occulté ci-dessous « Africa », c’est pour n’en réserver la publication dans sa version utilisable avec la Réalité Augmentée qu’aux mes abonnés (es) qui ont reçu l’information de ce billet par newsletter, et, bien sûr, aux visiteurs du salon :

Cette peinture est emblématique, puisque c’est l’une des premières que j’ai étoffées de Réalité Augmentée, un quasi condensé de mes émotions lors de mes différents voyages africains, particulièrement lorsque j’ai réalisé le carnet de la route des perles de verre Krobo au Ghana (vous y retrouverez d’ailleurs deux pages de ce carnet à l’animation tout à fait inédite).

Mais « Africa » n’est pas que cela : cette toile a la particularité unique de changer de couleur en fonction de votre position (en face, à droite ou à gauche) par rapport à la toile et à la lumière, effet que j’ai nommé « variations chromatiques simultanées» vous donnant l’impression d’un éclairage de brousse tôt le matin ou tard le soir suivant l’endroit d’où vous la regardez.

C’est en quelque sorte un saut dans la mémoire de mes « instants africains » qui revivront sous vos yeux, une manière de retrouver différemment le carnet de la route des perles de verre (dont j’amènerai aussi quelques albums – exemplaires), un travail sur le temps qui passe et la transformation à travers nos souvenirs des images que nous avons du monde dans lequel nous vivons entre « conscience ordinaire » et « conscience essentielle ».

Cependant, ce n’est pas la seule peinture enrichie de Réalité Augmentée que vous allez découvrir sur mon stand : vous y verrez non seulement quelques toiles de ma dernière exposition à la Galerie de Bozouls, mais aussi l’animation par les prodiges de cette technologie de deux aquarelles de grand format liées à mon carnet du Yunnan où vous retrouverez à travers une évocation du peuple Mosso, Wang et sa grand-mère (en fait, ce sont les deux aquarelles de la fin de l’article en lien dont vous pourrez voir la Réalité Augmentée)…

« Wang et sa grand-mère » croquis rapide sur le motif (première ébauche).

Quant à « Artivive », c’est un outil révolutionnaire qui transforme votre regard sur l’art en « révélant » la couche numérique ajoutée par certains artistes à des œuvres d’art traditionnelles, que vous pouvez découvrir via cette application. Il est faut simplement diriger votre téléphone (ou tablette) vers l’œuvre concernée et de la voir prendre vie ! L’application est intuitive et légère, et très facile à retirer de son appareil si on n’en veut plus.

Vous pouvez la télécharger ici sur Google Play et dans l’App Store.

L'affiche du salon d'art contemporain "AER 3F" de Marseille 2021
L’affiche du salon d’art contemporain « AER 3F » de Marseille 2021

Enfin, j’ai le plaisir de vous faire parvenir votre invitation électronique pour entrer gratuitement au prochain salon international d’art contemporain art3f MARSEILLE 21 où j’aurai plaisir à vous accueillir sur mon stand.

Ce salon se déroulera au Palais de la Méditerranée (Parc Chanot) du 22 au 24 octobre prochain.

Pour obtenir votre précieux sésame, il vous suffit de cliquer sur ce lien et de remplir le formulaire à votre nom (et à celui de la personne qui vous accompagnera) !

Alors, à bientôt peut-être ?

7 Responses

  1. micheline vaudenay
    | Répondre

    bonsoir Alain. J’ai bien activive sur mon téléphone, mais Marseille se trouve à quelques 900kilomètres de chez moi… C’est un peu loin. Tant pis, mais merci de l’attention. J’ai vu l’Afrique dans la peinture que tu nous as présenté. C’est fou comme tu as à chaque fois des idées qui sortent de l’ordinaire. Tes peintures deviennent des livres d’images et de sons. Quand donc y mettras-tu aussi des odeurs ?
    Je te souhaite une belle expo à Marseille.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Micheline,
      Pour voir l’animation de la peinture, il te faut le faire en la regardant avec le scanner d’images de l’application ARTivive sur la photo de la toile qui est dans ma newsletter. Là, je viens de l’occulter pour n’en réserver la visibilité qu’aux abonnés (es) de ma newsletter (dont tu fais partie) et aux visiteurs du salon !

  2. micheline
    | Répondre

    oui, Alain, j’ai bien vu ton africa avec tous tes souvenirs de voyage (j’arrive quand même à me dépatouiller dans les applications informatiques du téléphone…malgré l’ââââge !!). C’était impressionnant. C’est peut-être une nouvelle façon de présenter les carnets de voyage.
    En attendant, profites du soleil portugais, n’oublies pas le masque quand même.

  3. Cathy
    | Répondre

    Tout simplement Magique, Alain ! Restituer ainsi les images, le mouvement et le son autant que l’ambiance des lieux est vraiment une avancée technologique que nous avons la chance de découvrir avec toi et tes travaux. Reçois mes remerciements sincères et vœux de bonne continuation :). Bien à toi, Cy

  4. Daniel Pascot
    | Répondre

    Quand un tableau raconte son histoire

    J’ai eu la chance de passer du temps avec Alain lors de cette exposition, et d’échanger avec quelques visiteuses sur le stand et j’ai ainsi pu comprendre la profondeur de son travail derrière la technologie. J’avoue que j’étais un peu sceptique sur l’intérêt de cette technologie d’autant plus qu’elle va certainement envahir internet suite aux investissement massifs dans ce domaine et qui visent le divertissement pur. Or ne n’est pas ce que fait Alain, son travail repose sur une démarche artistique. Je vais essayer de vous dire ce que j’ai finalement compris.

    Prenons le tableau Africa qu’à priori j’aime beaucoup et qu’au premier regard on voit comme un tableau abstrait de bonne facture, une harmonie de couleurs des textures intéressantes et un bel équilibre. Mais quand on l’anime il raconte son histoire, son histoire c’est le voyage d’Alain qu’il a relaté dans son livre des Perles de Kobo. Les images de l’animation se retrouvent dans son livre mais pas au hasard ici avec une organisation qui rend compte de ses sentiments ou perceptions au cours du voyage. On comprend alors le tableau car son histoire a été révélée. Le tableau est une synthèse mémorielle, qui laisse aussi place à l’interprétation de celui qui le regarde. C’est comme si on rentrait dans le tableau et on remontait son histoire. Une fois que j’ai vu et compris l’animation (ça peut prendre quelques visionnements), je n’en ai plus besoin et si j’avais le tableau dans mon salon, il me suffirait de le regarder et le tableau me raconterait maintenant son histoire sans que j’ai besoin de la béquille technologique.

    Je me suis mis à penser que j’aimerais un beau livret de qualité artistique qui me raconterait la même histoire.

    Voici brut de fonderie mes premières impressions de cette exposition géniale d’Alain. La valeur de ce qu’il a présenté est dans le fait qu’il rend sa démarche artistique perceptible plus que dans la performance technologique qui est encore innovative mais qui va probablement rapidement devenir banale.

    J’ai compris que ce qui m’a attiré c’est que le tableau se présente en racontant sa genèse autrement dit son histoire et on aime tous les histoires.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton avis et impressions, Daniel !
      La suite du salon a confirmé tes impressions auprès du public passé sur le stand. J’espère que je ferai bien mieux encore dans les semaines et mois à venir !

  5. Lily Couleurs
    | Répondre

    Argonite II c’est un rêve pour moi, quand au bleu d’Africa il est tout simplement magnifique, un immense merci Alain !

Répondre à micheline vaudenay Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.