La parabole de Liaucous, premier épisode.

De la symbolique du sac à celle de la montagne.

      Avec la « Parabole de Liaucous », voici mes meilleurs vœux 2019 à ma façon, sous l’aspect d’un mini-feuilleton vidéo réalisé à partir de l’histoire d’un jour, où je vous emmène avec moi dans une magnifique et peu banale randonnée…

      Dans ce premier épisode, l’histoire débute sous la forme d’une réflexion à haute voix pendant les premiers kilomètres de la balade, réflexion sur l’intérêt de l’aquarelle de terrain et du carnet « témoignage » (ou de voyage si vous préférez) dans notre monde contemporain.

      Mon idée serait (sans prétention, mais avec efficacité) de pouvoir appliquer les enseignements reçus de cette réflexion (et de celles qui suivront dans les prochains épisodes) à la vie en général.

      Vaste entreprise me direz-vous, mais qui a au moins l’intérêt de s’insérer dans la série d’expériences* qui m’a amenée à la création d’un grand nombre de mes peintures sur toile, dont l’origine sur le terrain passait par des actions similaires.

      Dans cette série de vidéos, cette nouvelle démarche passe par un feed-back permanent entre l’action, la situation de l’instant, et différents symboles qui sont le fil conducteur de ma réflexion. Cela sur toile de fond de mes souvenirs les plus marquants de l’année écoulée qui défilent sous forme d’une mini rétrospective des principaux évènements qui pour moi, ont joué en 2018 un rôle assez déterminant pour influer sur mes projets 2019, et par conséquent sur tout ce que je pourrai vous apporter ou partager avec vous cette année.

      Car ce qui compte dans l’expérience du passé est naturellement ce qui peut le mieux nous servir à préparer l’avenir, et donc, pour que ce qui m’a le plus profité en 2018 puisse vous servir, tant soit peu que les enseignements que j’en ai retirés puissent vous être profitables également.

      Entrons dans ma « symbolique du sac » et dans celle de la montagne…

      Si j’utilise ici des métaphores, en vous faisant partager cette randonnée comme si vous y étiez grâce à deux petites caméras de sport, simplement à la volée, sans stabilisateur ni calcul de cadrage, c’est intentionnel : vous êtes ainsi avec nous davantage au cœur de l’action, vous nous suivez sur la route ou les sentiers rocailleux, sur les parois ou en équilibre sur un fil au-dessus du vide, dans les airs accrochés aux élévateurs de nos parapentes.

      Cela bouge beaucoup à l’image de la vie comme je l’aime, où tous les jours sont différents et où on apprend quelque chose à chaque instant.

      C’est d’ailleurs grâce à cela que vous lisez ces lignes, car je ne les aurais certainement jamais écrites si n’étant pas animé pour toute chose d’une grande passion, je n’en retirais assez d’énergie pour la partager ensuite avec vous !

      Que cette énergie vous accompagne donc toute cette année, qu’elle vous aide à chaque instant et vous protège, fait partie de mes souhaits.

      Alors, encore une fois : très bonne et heureuse année 2019 avec ce premier épisode de la « parabole de Liaucous ».

     P.S. : Pour la vidéo, c’est Thomas qui utilise la première « action-cam » et je l’en remercie vivement, quant à la seconde elle est avec moi (généralement fixée à mon casque). Merci également à Sebastien et à Max les deux autres acteurs de cette belle randonnée.

     * Concernant les « expériences » que j’évoque plus haut, je vous renvoie aux pages déjà publiées ici, , ou .

Pour bien profiter de la vidéo (comme si vous étiez avec nous), double-cliquez sur son image ci-dessus pour la lancer en plein écran (recommencez une fois lancée si elle ne s’est pas mise en plein écran du premier coup) : vous l’aurez alors en haute définition sur votre ordinateur ou tablette. Pour sortir du plein écran, c’est avec la touche « Esc » de votre clavier ou en cliquant sur le pictogramme « Réduction d’écran » en bas à droite de l’écran en dessous du « A » du logo d’Alain MARC.

En résumé :

Le premier épisode de « La parabole de Liaucous » est ici

Le second épisode de « La parabole de Liaucous » est ici

Le troisième épisode de « La parabole de Liaucous » est ici

Le quatrième épisode de « La parabole de Liaucous » est ici

Le cinquième et dernier épisode de « La parabole de Liaucous » est ici

12 Responses

  1. Alain, quel exemple…dans ce monde si troublé, si éparpillé, si déboussolé, la sagesse, la simplicité, le fondamental. Merci pour ce que tu nous fais partager. Je grimpe la falaise moi aussi, mais en pensées. Nul doute que dans la solitude de mon atelier, tes mots vont me revenir et prendre tout leur sens. A bientôt. Jackie

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi Jackie (te répondrai plus personnellement en privé), oui, j’espère que mes réflexions et propos à venir dans les prochains épisodes de cette petite aventure seront assez clairs et limpides pour être utiles à toutes celles eu ceux qui cherchent en art (ou pas d’ailleurs, car la recherche du sens qu’on peut donner aux choses et à la vie nous concerne tous) à s’affirmer dans des voies authentiques, sincères et novatrices, pour que le monde soit plus beau, plus paisible et plus accomplissant. Tu fais partie de ceux-là, et je suis heureux que tu t’affirmes avec persévérance et talent dans ta peinture.

  2. micheline vaudenay
    | Répondre

    formidable Alain ! Toujours à nous donner plus !
    Nous gravissons notre montagne tous et avec toi. Vivement les autres épisodes.
    La montagne pour moi a toujours représenté la stabilité , la force :elle est là depuis longtemps, le restera alors que moi je serai partie depuis longtemps. Et, en même temps, elle représente une sorte de protection. j’y suis bien. Alors gravissons ensemble cette montagne, qu’est-ce qu’elle va nous offrir au sommet ?
    Je t’embrasse bien fort.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Moi aussi Micheline, tu verras, on n’est pas encore arrivé au bout, mais si on attaque l’année comme cela, pourvu qu’on ait la santé, ça devrait aller jusqu’au premier de l’an suivant !

  3. Bonjour Alain. Toujours un plaisir de te voir dans tes activités que tu sais combiner : carnettiste-aquarelliste, spéléologue, randonneur de montagne et parapentiste.

    Moi aussi, sur ce lien, et en guise de vœux, j’ai fait le bilan de mon activité de l’année dans laquelle j’ai croisé ta route, notamment pour l’expo de ton père, cet été à Bozouls.

    http://croqueurdenature.blog.lemonde.fr/category/articles-graphiques-sur-ce-blog/

    N’oublie pas que dans tes articles traitant d’une destination, s’il te manque des pièces graphiques ou si tu n’as pas le temps d’en faire, le carnet d’adresse de tes stagiaires, dont moi même, te permet d’en fournir, ce que j’ai eu plaisir à faire pour ta publication sur la victoire de la France à la coupe du monde de football ou encore à celle traitant d’une auberge de jeunesse parisienne.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, c’est vrai ! Merci bien sûr, je ne me priverai pas pour te faire signe quand je manquerai de matière lorsque ça se présentera encore, en tout cas, tu as fait toi aussi une belle rétrospective d’une année aussi remplie que la mienne !
      Amitiés et à +,

  4. Elizabeth
    | Répondre

    Avec ce nouveau « feuilleton », l’année commence bien à te lire et à t’écouter. Je t’adresse aussi tous mes voeux pour une année en pleine santé, enrichissante et lumineuse. Merci encore pour tout ce que tu partages avec nous.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi Elizabeth, je te dis « à bientôt » pour la suite !

  5. Denise Poirier
    | Répondre

    Bonjour Monsieur Marc,
    Votre 1er épisode sur le Liaucous m’a beaucoup plu. Je vous y vois profiter de chaque moment de la vie, vous êtes un exemple pour beaucoup d’entre nous. Je vous souhaite une très belle année de santé et d’amour. Espérant me joindre à vous pour un de vos groupes d’aquarelle.
    Denise Poirier, Chambly, Quebec, Canada

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Denise, si vous avez l’occasion de nous rejoindre, je serai très heureux de vous retrouver, très bonne année encore !

  6. Sandrine
    | Répondre

    Magnifique Alain ! j’ai hâte de voir les épisodes suivants… La vidéo de ton voyage en Inde est très belle… Pour 2019 je te souhaite le meilleur… Je t’embrasse bien fort.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Sandrine, grosses bises aussi, encore tous mes voeux pour toi et toute ta famille, sache bien que je ne t’oublie pas !

Répondre à Elizabeth Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.