Découvrez cette belle exposition !

Posté dans : Mon père JEAN MARC | 10

C’est à une exposition personnelle que je pensais vous convier, à la veille des fêtes de Noël…

Mais c’est à la découverte d’œuvres inédites de JEAN MARC que j’ai le plaisir de vous inviter à l’occasion du vernissage ce 14 décembre à la Galerie Foch de Rodez, de la dernière exposition – hommage 2018 que nous lui consacrons à l’occasion de la dixième année de sa disparition.

Parce qu’au delà de l’intérêt et de la rareté de ces sculptures (dont certaines n’étaient pas aux expositions précédentes), c’est le regard que JEAN MARC portait sur la société, sur la nature humaine et sur l’existence, qui pouvait le mieux s’accorder avec la dimension symbolique de cette fin d’année, en projetant bien plus loin que j’aurais pu le faire moi-même, le message d’espoir que tout être traversant difficultés ou souffrances peut recevoir de la vie, raison du titre « JEAN MARC Forgeron de la vie » donné à l’exposition.

Car JEAN MARC (qui avait en 1971 gravé la médaille d’or décernée à William Mac Bride par l’Institut de la vie sous l’égide du professeur Maurice MAROIS pour sa protection et sa défense de la vie), par son sens de l’observation, sa lumineuse réflexion sur l’âme humaine, et son implication d’artiste visionnaire des « possibles » de l’humanité, nous dit la capacité de l’individu à se dépasser, se transcender, pour redonner à la vie la dimension de sa grandeur, de sa force, de sa beauté.

« Petit buste » (Fer forgé polychrome H = 65 cm)  :

JEAN MARC a voulu donner à ce visage, traité à la manière de certains portraits d’un Picasso cubiste, plusieurs expressions en même temps. Il traduit les émotions et les sentiments de l’existence qui peuvent parfois nous faire changer d’opinion, de jugement, et donc de donner différents visages à notre personnalité. Connexion diversifiée de nos neurones qui donnent corps au fonctionnement de notre cerveau…

Complexité de l’être humain un et multiple à la fois. Réflexion, sur notre aptitude au jugement et à la tolérance, mais aussi sur celle de notre ouverture à autrui, de notre écoute et de notre esprit de dialogue qui font de chacun de nous une maille du tissu plus ou moins solide de la société. Il en accentue l’effet de « maillage » autant que la diversité des expressions par l’enchevêtrement de fils métalliques avec lesquels cette sculpture est réalisée.

Votre invitation :

Jean-François GALLIARD

Président du Conseil départemental de l’Aveyron Président

d’AVEYRON CULTURE – Mission Départementale

Alain MARC et sa fratrie

ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition

JEAN MARC, forgeron de la vie

Peintures – sculptures

qui aura lieu le vendredi 14 décembre 2018 à 18 h 30

Galerie Foch Place Foch 12000 RODEZ

Renseignements au 06 74 06 24 16 Exposition ouverte au public

du 11 au 23 décembre de 15 h à 19 h. Entrée libre.

L’exposition est placée sous l’égide du Conseil général de l’Aveyron et de son président Monsieur Jean-François GALLIARD, de la Mission de le Culture de l’Aveyron, et de la Galerie Foch.

À présent,, je vous laisse sur cette phrase du professeur M. MAROIS s’adressant à JEAN MARC en évoquant ses sculptures, dans la préface à l’un de ses catalogues d’exposition :

« Tous ces enfants de l’Art, frères par vous, sont membres d’une immense famille répandue sur notre terre : l’œuvre de tous les hommes de bonne volonté qui aiment la vie, veulent lui donner un sens, et lutter pour elle. »

Enfin, si vous ne connaissez pas JEAN MARC ou ne l’avez pas déjà visionnée, je partage encore une fois avec vous cette vidéo que je lui avais consacrée à l’occasion de la projection à Bozouls du Film de Jacques CHANCEL pendant son exposition de juillet :

10 Responses

  1. Chantal dubois
    | Répondre

    Bravo Alain ….superbe
    Quelle belle vidéo !
    Tu as bien fais de réhabiliter cet homme qui me semble exceptionnel il en a fait de belles œuvres
    C’est un homme courageux et talentueux qui ne doit pas être oublié.
    Je comprends mieux Alain Marc maintenant avec ces bons antécédents
    quels talents dans la famille Marc !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Chantal, ma sœur Françoise fait aussi de très belles choses (je reviendrai plus tard sur ses créations), mais pour papa, avec mes frères et sœurs, on fait ce qu’on peut pour que son œuvre soit reconnue dans la postérité, entreprise extrêmement difficile et très prenante dont je suis un peu la fer de lance, raison pour laquelle je suis sans cesse « sur le pont »… Surtout parce que je trouve profondément injuste (et pas spécialement par affectivité vu que c’est mon père), qu’un artiste comme lui ne soit pas universellement connu car son message dans notre époque est d’une portée et d’une valeur telle, qu’elle peut non seulement enrichir la sensibilité de chacun mais aussi élargir la conscience de tous. J’espère que l’histoire de l’art le reconnaîtra comme artiste majeur un jour !

  2. vaudenay
    | Répondre

    bravo pour continuer à promouvoir l’oeuvre de ton père.
    Mais pourquoi si loin du Nord de la France ???? (et je ne suis pas prête de prendre la voiture pour aller jusqu’à Rodez)
    N’y aurait-il pas un fascicule qui nous permette de voir ces oeuvres si personnelles et, en même temps, si parlantes pour nous les « regardeurs ».
    Bises et continue, Alain.
    Micheline

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi aussi Micheline, – sais-tu que nous avions exposé, papa et moi ensemble à La Grande Synthe il y a plus de 20 ans ? …Un super souvenir des gens du Nord si gentils, sympathiques et accueillants ! Je compte bien éditer un jour un livre sur la vie et l’œuvre de JEAN MARC car c’est un sujet passionnant, hors du commun et aussi étonnant que la vie et l’oeuvre des plus grands artistes, mais c’est un travail colossal (que j’ai déjà commencé), cependant, à l’heure actuelle, il me manque plein d’éléments biographiques, chronologiques et didactiques sur son travail et son existence qui me permettraient d’avancer plus vite… Je t’envoie mes amitiés,

  3. SABLE PAULE
    | Répondre

    délicieux moment cette vidéo ! je t’écouterai longtemps parler de ton père ….bravo tu as de qui tenir! merci je viendrai (certainement )a cette expo mille merci PAULE

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton retour Paule, cela avait été un plaisir de se voir à celle de Bozouls ! Je te félicite et te remercie pour ton écoute de la culture régionale et de ton implication artistique.

  4. PIERRE
    | Répondre

    Je pense qu’une biographie de l’oeuvre de ton père serait assurément un temps fort dans notre monde actuel, pour comprendre qu’il faut toujours mieux « créer » que détruire même dans les moments difficiles de l’existence.
    Toujours très heureuse de recevoir de tes nouvelles par message électronique. Je pensais bien te voir à Clermont pour les carnets de voyage.
    Je t’embrasse
    Marcel et Maryse

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Maryse, Oui, je pense effectivement à une biographie et un catalogue de l’œuvre de mon père car tu as tout à fait raison, elle prend une dimension particulière porteuse d’éléments de réflexion extrêmement positifs, particulièrement dans notre époque pleine d’incertitudes. J’aurais pu être à Clermont-Ferrand effectivement (d’autant plus que j’aurais eu 2 nouveaux carnets édités à y présenter), mais la préparation de cette expo (entre autres) ne ma laissait pas 1 mn en cette fin d’année… Ce sera pour une autre fois, je t’envoie mes amitiés, passe de bonnes fêtes !

  5. Nicolas Dürr
    | Répondre

    Bonjour Alain.

    J’adorerais voir une expo de ton père sur Paris ou la région parisienne.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Eh bien il faudrait l’organiser ! …Mais c’est déjà un tel travail de folie quand on n’est que 2 ou 3, que là, en ce qui me concerne, j’ai tendance à baisser les bras. Si on a derrière toute une équipe qui prend en charge les œuvres, leur scénographie, leur mise en place, leur retour et fait les invitations, s’occupe du buffet, etc., c’est tout à fait possible, mais tout faire et organiser seul (ou presque avec 1 ou 2 proches comme pour cette expo à la Galerie Foch) c’est se frotter de très près à l’épuisement. Là, je rentre un peu « sur les rotules » de la mise en place des socles et de leur peinture : imagine le poids que font les plus gros, leur acheminement, leur changement de place au fur et à mesure où je les déplace sur la bâche de protection pour les peindre, et le travail qu’il me reste à faire tout seul pour accrocher les toiles, disposer les sculptures, les sécuriser, régler la lumière, refaire le ménage, installer le buffet… En tout cas c’est une bonne idée, et si je trouvais une structure qui accueille l’exposition, s’occupe de la logistique, communique bien, ait un carnet d’adresses influent, pourquoi pas une expo à Paris ?
      Mise en place des socles Galerie Foch Rodez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.