Un beau livre à découvrir : « Rencontres Beaux-Arts Midi de la France fin XXe-début XXIe » d’Aline Llareus-Dinier

Parmi les bonnes surprises pour celles et ceux qui s’intéressent à notre mémoire culturelle, à l’œuvre d’artistes peu ou pas connus autant qu’aux grands noms des Beaux-Arts, la parution d’un ouvrage de qualité écrit par la talentueuse critique d’art Aline Llareus-Dinier : « Rencontres Beaux-Arts Midi de la France fin XXe-début XXIe ».

Cet ouvrage remet les « choses de l’art » à leur place, à une époque où le grand public, désorienté par le hourvari de l’art contemporain, a perdu ses repères : « Il est nécessaire de mettre en exergue le Beau, l’harmonie, le bien-pensé, le travaillé, l’Art-Vivant, et derrière chaque œuvre, retrouver l’être humain qui s’est exprimé, comprendre ce qui l’a conduit à cette expression là. » dit Aline Llareus-Dinie.

Le livre nous met face à cinquante-quatre « Grandes Signatures » dans son édition 2018. Elle les réunit pour expliquer au public ce qui les rend complémentaires, d’abord leurs histoires personnelles, leurs formations, leurs recherches, puis ce qui les différencie : le moyen d’expression, les techniques, leurs cris intérieurs au sein de leur propre univers.

S’il s’agit d’abord d’une analyse experte et reconnue du milieu artistique, de l’ISDA Beaux-Arts et de l’université des lettres, c’est aussi le regard attachant d’un être sensible aux valeurs éternelles de l’art, valeurs porteuses de messages chargés d’élargissement de la conscience et d’enrichissement de la sensibilité, que nous offre son auteur. 

Cette édition sera prochainement suivie d’un nouveau tome avec de nouveaux acteurs majeurs de la création du Midi de la France. Ainsi se poursuivra le tissage de la toile de l’Art-Vivant, si important pour nourrir le terreau de notre pensée au cœur du monde actuel où le sens de l’image et de la matérialisation de l’esprit dans la matière, sont plus que jamais à défendre et recommencer.

Si mon travail pictural (très différent des aquarelles et carnets de voyage mais qui y est lié) y est représenté, c’est surtout celui de mon père JEAN MARC (peintre, carnettiste, sculpteur sur fer, forgeron et conteur) qui a de l’importance dans cet ouvrage : elle l’a connu et peut donc en parler et exprimer ce qu’elle a ressenti à son contact avec d’autant plus de vérité.
Pour celles et ceux qui voudraient voir quelques-unes de ces œuvres parmi une cinquantaine d’autres, prêtées par les artistes sélectionnés dans le livre de Madame Aline Llareus-Dinie, lors de  l’exposition du même nom qui a débuté hier à la Tour de Défense de Villemur-sur-Tarn, près de Toulouse (je vous en copie ci-dessous l’affiche), n’hésitez pas si vous êtes dans la région, à aller visiter cette exposition, et même si vous ne pouvez y aller, n’hésitez pas à commander le livre à la secrétaire de l’Association ExisTerre, Madame Christiane PEYRANNE
« Pas d’art sans métier, pas d’inspiration sans sensibilité, pas d’originalité sans liberté, pas d’évolution sans humilité, pas de critique sans objectivité, pas de postérité sans solidarité… »
                                                                      Aline Llareus-Dinier
Bien cordialement,
Alain MARC

6 Responses

  1. Nicolas globe croqueur
    | Répondre

    Un très beau résumé de l’année qui s’est écoulé et de 40 années d’activité. Jean d’Ormesson a évoqué le « train de la vie ». Qu’est ce que j’aurais aimé monter plus tôt dans le « train de la vie » d’Alain Marc.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      C’est trop sympa Nicolas ! Tu sais, vraiment je ne l’ai pas vue passer la vie (encore moins maintenant où le temps s’accélère), mais c’est vrai que j’ai aussi eu beaucoup de chance d’avoir eu les parents que j’ai eu, et de me trouver en permanence dans le train d’une action et d’une découverte des plus exaltante dans des tas de domaines différents. Ne t’en fais pas, tant que je garderai ma vitalité et mon enthousiasme tu en profiteras car je compte bien continuer de partager avec les autres bon nombre de choses exaltantes pendant le plus longtemps possible !

  2. TRINCAL Valerie
    | Répondre

    Quel parcours de vie ! Une vie réussie…
    Pour moi, une vie est réussie si l’on a su exprimer ses talents et les partager.
    Tu es prolifique en tout : en œuvres d’art, en pédagogie, en transmission de savoir et de conseils et le tout avec une immense générosité et humanité.
    Longue vie Alain, tu as encore tellement à transmettre…

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Valérie, j’espère que le Destin m’accordera encore un peu de temps sur cette terre pour continuer à ma façon d’apporter ma petite pierre au grand édifice des choses qui, tout en participant à l’harmonie et à la beauté de ce que le monde peut nous offrir, donnent un sens à la vie.

  3. Véronique Vaughan
    | Répondre

    Bonjour Marc,
    Magnifique travail superbement mis en valeur sur votre site! Bravo!
    Jurassienne de naissance je vis maintenant aux USA et reviens dès que je peux plusieurs fois par an. J’aimerais bien faire un de vos stage dans le Jura, peut être cet été. Combien de temps à l’avance faut il s’inscrire?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Véronique Vaughan

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour votre commentaire Véronique, J’imagine que le Jura doit vous manquer, même si les USA ont des paysages magnifiques et des endroits grandioses ! Pour vous inscrire, le plus tôt est toujours le mieux pour tous mes stages, particulièrement ceux du Jura qui ont le plus de succès en été. Je vous envoie par e-mail séparé les informations précises avec les tarifs du séjour et du stage qui ne sont pas en ligne ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.