En avant-première !

J’ai le plaisir, avant sa sortie de l’atelier pour l'exposer au prochain salon d’Art Contemporain ART3F de Marseille, de vous présenter ma dernière sculpture en inclusion doublée de Réalité Augmentée « Mémoire de Jaguar » (avec le concours pour la création du jaguar animé de l'artiste 3D Dinomaster).

Elle fait partie des œuvres interactives que vous pourrez découvrir sur mon stand, dont certaines, inédites, n’existaient pas encore cet été au MAMC de Cordes-sur-Ciel.

Parmi elles, 3 sculptures céramique de ma sœur Françoise, que j’ai également enrichies de Réalité Augmentée, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour ce type de création : vous retrouverez (ou découvrirez) avec ces céramiques, l’approche poétique et colorée de l’univers de Françoise, où le sens qu’elle donne dans son rapport au monde à l’harmonie et la beauté de ses sujets ouvre une porte sur le merveilleux d’intemporelles légendes.

Quant à moi (comme pour cette « mémoire de Jaguar » où j’évoque la fin des équilibres naturels – je déplore en particulier à travers cette œuvre la déforestation amazonienne -), c’est toujours une réflexion ou un combat que je traduis, dans une volonté de dépassement du réel. Je crois plus que jamais que nous pouvons par la force symbolique de nos créations agir sur la pensée collective pour une amélioration du monde, qui se rapprocherait d’un certain militantisme .

C’est aussi la quête d’une autre forme de merveilleux, où la matière picturale et plastique se prolonge dans l’invisible par sa « dématérialisation », portant plus loin le regard grâce à la Réalité Augmentée qui a le pouvoir de rendre visible intention et pensée bien au-delà de la simple perception visuelle.

J’ai ainsi décidé de vous offrir (si vous venez voir mon espace d’exposition à Marseille) l’une de mes premières aquarelles sphériques figuratives et dématérialisées, que vous emporterez dans le creux de votre poche comme une simple carte de visite, et projetterez où vous voudrez en l’agrandissant jusqu’à pouvoir la faire « visiter » à vos proche et amis avec simplement votre téléphone : c’est le début d’un nouveau concept artistique que je développerai plus tard, mais où toute œuvre d’art sera partagée à l’infini, accessible gratuitement à tout le monde, la version papier (qui n’est alors plus qu’un « déclencheur ») pouvant être détruite, conservée, ou être vendue selon les modes traditionnels, le fichier numérique étant vendu sous forme de NFT ou conservé par l’artiste. Plusieurs de mes multiples aluminium en tirage limité reprenant les originaux de certaines toiles ou sculptures sont d’ailleurs déjà disponibles en NFT par ailleurs.

" Pourquoi ? " Peinture Alain MARC 5Acrylique sur toile - Réalité Augmentée

Vous verrez également sur mon stand une peinture de grand format intitulée « - Pourquoi ? » : vous comprendrez mieux en voyant une petite fille vêtue de jaune et bleu courant en riant dans un champs de tournesols, tandis que grandit à l’horizon le bruit sourd d’un avion de chasse…

Je ne vous en dis pas plus, mais ma chance de disposer d’un grand stand sur un tel salon est celle pour vous d’avoir à votre disposition l’équivalent d’une mini exposition personnelle, tout en découvrant en même temps celles de centaines d’autres créateurs et galeries d’art venant de différents pays.

Je ne voudrais pas terminer ce billet sans évoquer les nombreuses autres activités qui m’ont éloigné d’Internet depuis le début du mois de septembre, mais qui contribuent à ce « tout » que j’aime partager avec vous :

- Le stage aquarelle de voyage en Aragon, magnifique de souvenirs et de superbes réalisations.

Je rappelle si c’est nécessaire, que ces stages bénéficient de la même dynamique que celle mise en œuvre dans mes autres recherches créatives, car le carnet de voyage (tel que je le conçois actuellement) est la première et la plus simple des portes d’entrée ouvrant sur cet « ailleurs » dont ce n’est qu’un début (mais où tant de carnettistes s’arrêtent comme si c’était un aboutissement tellement il est déjà accomplissant, alors que ce n'est qu'un commencement).

Peinture dans le canyon du Rio Vero pendant le stage carnet de voyage en Aragon.

Quand j’aurai un peu plus de temps, j’essaierai de mettre en ligne quelques-uns des carnets réalisés pendant le stage d’Aragon, mais vous pouvez déjà découvrir celui de Pascale COUTOUX, riche d’une excellente documentation photographique qui vous emmènera avec nous jour après jour (nous continuerons en 2023 notre découverte picturale de la péninsule Ibérique par un itinéraire mythique d’Andalousie, j’en reparlerai, mais le stage est déjà complet – sauf désistements maladie - ne serait-ce que par la préinscription des participants à celui d’Aragon, il sera cependant possible de se pré-inscrire dans un éventuel 2e groupe ...à suivre).

L'une des sales de l'exposition estivale Françoise, Alain et JEAN MARC au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Cordes-sur-Ciel.

- Le déménagement de la presque centaine d’œuvres de l’exposition du Musée d’Art Moderne et Contemporain (heureusement qu’il y en avait moins au retour qu’à l’aller même si ce fut un énorme travail il fallait bien qu’elle se termine un jour, j’invite d’ailleurs les Marseillais n’ayant pu la voir à en découvrir quelques-unes au prochain salon ART3F), ce fut un vrai bonheur de savoir avec quel intérêt le public a suivi cette exposition du MAMC, surtout la part des visiteurs et amateurs d'art ayant compris notre démarche créative !

- 3 jours à suivre l’opération Manticore (dont une nuit avec les commandos parachutistes des Forces spéciales, merci au camarade qui se reconnaîtra de nous avoir obtenu, avec quatre autres copains cette autorisation), parce que la vie est combat, que l’art est combat, que le défendre en même temps que ses idées depuis un coin provincial perdu est un combat, et qu’il ne faut pas croire que tout cela n’a aucun rapport avec nos forces armées, car dans le monde où nous vivons, être au mieux de nos possibilités créatives avec le mental et les moyens voulus est une nécessité, surtout si notre regard se porte sur l’avenir (cela se nourrit et s’entretient, on a beaucoup à apprendre dans cette part de discipline et de volonté) !

- Alors, à très bientôt à Marseille, pour un rendez-vous plein d'énergie et de créativité ?

12 Responses

  1. Domi Lemarchand Villard
    | Répondre

    Extraordinaire Alain,
    Tu nous donnes envie comme d’habitude ….
    Je partage cet article avec ma fille qui habite Marseille, et j’espère pouvoir venir au salon avec elle !
    Merci, merci pour tes articles,
    Je t’embrasse, Domi du pays catalan

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Vous serez les bienvenues Domi, qu’est-ce que je serais content de te revoir ! À bientôt, j’espère !

  2. Claudie Capdeville
    | Répondre

    Merci, cher Alain, pour ce superbe reportage aux confins de la Réalité…!
    Merci pour le rappel du stage d’Aragon… du bonheur à l’état pur!
    Et merci pour le partage de ton exceptionnelle expérience de vie …!
    Bisous

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ce que tu fais, Claudie, est très intéressant, continue de nous régaler de ton art ! Ton approche de l’aquarelle, onirique, poétique et douce, participe à une harmonie de beauté qui a plus encore de valeur dans la période que nous traversons.
      Je suis simplement pour ma part dans une sorte de combat permanent pour faire passer dans le présent des concepts que je crois d’avenir et que je défends. Je n’ai pas de mérite pour cela, juste un peu d’entêtement !
      Quant aux stages d’ouverture au monde et d’introspection créative en aquarelle de voyage, on va encore en partager de magnifiques, tu vas voir !

  3. micheline vaudenay
    | Répondre

    bonjour Alain
    Magnifique ce jaguar, mais pourquoi ces yeux vides ? On dirait qu’il est aveugle.
    Pour les stages tu me mets toujours l’eau à la bouche. De savoir que le prochain est déjà complet amenuise ma peine de ne plus pouvoir te suivre. Continue ! et Bravo !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton passage, Micheline ! Les yeux « vides » du Jaguar correspondent au fait que dans cette histoire il n’a plus de vie, ce c’est plus que la mémoire que nous avons de lui qui se manifeste, de la même manière que son effigie ou plutôt les seuls « restes » que l’on a encore de lui sont figés dans le verre comme un échantillon d’éprouvette, comme l’étiquette qui leu est associée et qui porte la classification « d’animaux disparus ». C’est mon cri de désespoir de voir notre faune sauvage en grand danger et la forêt amazonienne en cours de destruction…

  4. Parreau M.C
    | Répondre

    Toujours un temps de silence devant tes toiles : le temps d’apprendre, de découvrir tout un monde et toute une pensée transportés par ta puissance d’inspiration

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Important pour moi qu’elles existent déjà en elles-même, sans élément extérieur qui n’est que le prolongement de ce qu’elles sont en tant que telles…

  5. Nicole GUENIN
    | Répondre

    waouh ! quelle présence et tellement vivant. Magnifique réalisation! Comment peut-on ne pas avoir envie de te suivre? La disparition programmée de ce bel animal est quelque chose de dramatique , comme tant d’autres et même l’humanité, voués à la disparition par la bêtise et l’inconcevable monstruosité de certains de nos congénères « humains » (soi-disant) qui se sont arrogés un pouvoir démoniaque!Serons-nous assez nombreux et forts pour inverser ce processus de destruction? Il faut y croire encore et remercier tous ceux qui comme toi, par leur art et leurs recherches vont pouvoir faire enfin prendre conscience que la beauté du monde dans lequel nous vivons est à préserver coûte que coûte! merci à toi pour nous faire comprendre avec cette exceptionnelle réalité augmentée, combien nous risquons de perdre si on ne se réveille pas ! continue à nous aider à conserver l’espérance d’une humanité meilleure.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton commentaire, Nicole, j’espère que nous serons assez nombreux à peser pour influencer sur la protection des espèces menacées !

  6. Nicolas Dürr
    | Répondre

    As-tu fait des aquarelles de ces parachutistes ?

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Non, Nicolas, je n’en avais pas eu le temps, mais j’ai archivé des images pour mon stock numérique destiné aux Réalités Augmentées…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.