Exposition au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Cordes-sur-Ciel et au Vieux Moulin à Millau

Avant tout, voici votre invitation au vernissage d’une exposition peu commune, puisqu’elle va regrouper autour d’une sélection d’œuvres de JEAN MARC, plusieurs de celles de ses enfants : Françoise (ma sœur), et Alain (moi-même), au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Cordes-sur-Ciel.

« Le passé guidant l’avenir », ce titre résumant un hommage par nos dernières créations à certaines des siennes, à travers ce qu’il nous a appris et transmis.

Vous pouvez télécharger l’invitation en cliquant dessus (ce qui l’ouvrira dans une nouvelle fenêtre), puis « clic droit » dessus et « Enregistrer sous »

Je reviendrai prochainement sur cette exposition et sur ce qui en fait la particularité, mais vous pouvez déjà en découvrir la présentation sur cette page du musée, ou sur celle des artistes d’Occitanie où, dans les deux cas (davantage sur le site du musée) vous pourrez voir quelques-unes de nos œuvres.

Il y aura peu de créations de JEAN MARC par rapport aux expositions précédentes de Bozouls et Montans, mais elles seront représentatives de ses différentes expression, puisqu’il y aura 2 pages de carnets de voyage en rapport avec mes Réalités Augmentées, sans doute une aquarelle ou deux, quelques toiles, et, bien sûr plusieurs sculptures.

Pêcheur d’amour, sculpture fer forgé de JEAN MARC

En deux mots, le travail de ma sœur Françoise autour des fables médiévales de Marie de France, avec ses sculptures colorées, vivantes, pleines d’humour et de gaité, est remarquable de complicité avec les paraboles portées par certaines sculptures de JEAN MARC, en écho parfait des questions qu’il aimait soulever à travers elles.  

Licorne à la huppe Céramique Françoise MARC

Quant à moi, parmi des peintures inédites enrichies de Réalité Augmentée, j’y présenterai des aquarelles entièrement virtuelles (mais visualisables avec smartphone ou tablette comme celle des Esprits de la Terre) dont l’aquarelle sphérique spatio-temporelle figurative ci-dessous, vous projetant dans l’une des principales rues de Cordes au centre de laquelle vous pourrez entrer, et emporter dans votre poche pour la replacer où vous voudrez autour de vous (et même vous faire photographier à côté si vous voulez).

Aquarelles sphériques, figuratives, virtuelles et spatio-temporelles imbriquées de deux points de vue différents de la

Grand Rue Raymond VII à Cordes-sur-Ciel (on peut les « visiter », les réduire ou les agrandir séparément ou ensemble)…

Ensuite, (dans un registre très différent …quoi que), ne ratez pas non plus, si vous passez par Millau en descendant vers le Languedoc, la jolie exposition collective des carnets de voyage au Vieux Moulin en bas de la ville.

Mieux qu’un long billet ici, je vous laisse la découvrir à travers cet intéressant article du JOURNAL DE MILLAU :

« Sept artistes exposent leurs carnets de voyage au Vieux Moulin »

Cette exposition vous permet de découvrir différents aspects de l’art du carnet de voyage. Recueil d’impressions, d’émotions et de rencontres, l’art du carnet de voyage est un assemblage très libre de mots, de croquis, d’images, parfois de photographies ou de collages. C’est aussi une invitation à l’exploration d’horizons différents et de points de vue singuliers sur un pays, des faits de société, des paysages… par le biais de dessins, aquarelles, pastels, collages, bandes dessinées, réalité virtuelle… L’Art du Carnet de Voyage, c’est prendre le temps de s’arrêter, d’observer de plus près, de capturer l’instant et l’essence d’un territoire dans un monde où tout semble inexorablement s’accélérer.

Il est difficile de résumer en quelques phrases le parcours de chacun des 7 artistes qui vous offrent cette exposition passionnante mais ce sont des œuvres qui se complètent et qui vous invitent au voyage et à la découverte.

Le vernissage était animé par l’Echo des Avens et Nihavend Oriental pour leur accompagnement musical. Quant aux services Culturels de la ville de Millau et aux bénévoles et professeurs de l’Association des Peintres Millavois, ils se sont impliqués avec un vrai succès de scénarisation, rendant cette exposition encore plus attrayante et intéressante.

5 stages artistiques pour enfants, ados et adultes sont proposés entre le 8 et le 21 juillet sur la thématique des carnets de voyages pour découvrir ou se perfectionner dans cette discipline. N’hésitez pas à vous inscrire. Il reste encore des places, mais mes expositions en cours ou en préparation ne me permettent pas de participer à leur animation.

Et aussi, ne manquez pas les deux conférences informelles qui seront proposées le 11 et le 18 juillet au Vieux Moulin :

– 11 juillet à 18h : carnet de voyage « De Millau à Tulcea en passant par Plopeni, parcours d’un convoi humanitaire pour les Ukrainiens » projection des photos réalisées en mars 2022, commentées par le Comité de jumelage Millau-Plopeni. Entrée libre et gratuite (dans la limite des places disponibles).

– 18 juillet à 18h : Laura Mondragon vous invite à une conférence informelle « Viaje de las Mariposas Monarcas » (carnet de voyage des papillons Monarques).

Dans la continuité de cette exposition, de passionnants projets vous attendent pour 2023, ils offrent des perspectives infinies et passionnantes dans lesquelles je pense m’impliquer beaucoup plus, mais « chut », ce sera une surprise dont je vous reparlerai plus tard !

8 Responses

  1. Marilou
    | Répondre

    Hola Alain.Je lis à chaque fois tes projets avec  » gourmandise ».Merci de partager tes réalisations ,tes états d’âme. C ‘est toujours un moment d’émerveillement, de réflexion, de questionnement qui m’éleve .Comme par  » hasard » ….je te lis souvent à des moments de doute sur mon travail artistique et tu me redonnes la force d’ y croire.
    Cette expo va être une évasion artistique incroyable .Le passé guidant l’avenir , quel bel hommage!

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ne doute pas, Marilou, ce qui compte c’est de savoir qu’on avance aussi quand on doute. Le doute est producteur de remise en question, et la remise en question de nouveaux échappatoires créatifs. Il faut les essayer tous à chaque nouvelle idée qui arrive : note-les si tu ne peux immédiatement expérimenter, et essaie d’expérimenter ensuite le plus vite possible, car les idées jaillissent souvent au moment où on ne s’y attend pas, ou dans les rêves, car il y a toujours un décalage plus ou moins grand entre notre quête et les solutions venant de l’inconscient.
      De toute façon on avance si notre volonté est d’aller vers l’horizon, même si l’horizon paraît statique !

  2. micheline vaudenay
    | Répondre

    bonjour Alain. Quand donc te reposes-tu ? Tu n’arrêtes vraiment jamais !! Trop loin, dans mes brumes nordiques, je ne pourrai pas aller voir l’expo de la famille Marc. J’espère que tu auras le même succès que d’habitude.
    Bravo pour tes nouveautés, et ton énergie. Ici, pour le moment, il fait trop chaud pour travailler !! Mais cela ne dure pas, on est dans le Nooord !!! quand même. La canicule nous a rejoint, elle a une amplitude plus grande que les expos, qui restent dans la moitié sud de la France il me semble. Tant pis pour les nordistes, tant mieux pour vous.
    Je te souhaite tout le succès possible.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ne t’en fais pas, Micheline, je réfléchis à un système qui te permettrait de visiter les expos quand tu veux comme tu veux, depuis chez toi sans quitter la fraîcheur de te cuisine ou séjour, en te promenant virtuellement dans l’exposition à mes côtés. J’ai déjà le système, je m’occupe dès que possible de faire les enregistrements, tu verras, c’est vraiment magique, seule chose, il te faudra un casque VR, je vous expliquerai cela dès que j’aurai 5 mn !

  3. Dany
    | Répondre

    Belle histoire familiale qui se perpétue Alain à travers cette expo. J’ai un peu de mal à comprendre de loin tes aquarelles virtuelles mais je trouve formidable cette énergie qui te pousse encore et encore à chercher et à créer.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      En fait, il n’y aura pas que les aquarelles dans cette catégorie de nouveautés : il y aura aussi une ou 2 peintures informelles (disons « abstraites ») qui vont se mouvoir dans l’espace, « sonorisées », dont la « musique » sera automatiquement générée par la peinture physique à l’origine de la peinture virtuelle « sonorisée » (algorithme qui analyse formes et couleurs et les « traduit » en musique)…
      …Et je compte bien avec une appli grand public, vous offrir une peinture (ou aquarelle) que tu pourras avec cette petite application projeter près de toi et montrer aux autres avec ton smartphone (ou tablette), même depuis le pont de ton bateau pourvu que tu captes correctement un réseau 4G !

  4. Daniel Pascot
    | Répondre

    Tu nous donnes envie de te suivre. Mais devant la pléthore de casques sur le marché depuis la simple boite en carton pour insérer un portable (quelques euros) et le super casque avec suivi des yeux (au delà de 1000 euros), et des diverses options on ne sait pas quoi choisir, d’autant plus que le risque d’obsolescence est élevé et indépendant du coup. As-tu un conseil raisonnable (pas trop cher et adapté à ce que tu fais) pour ceux qui veulent te suivre dans tes explorations ?

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Justement, Daniel, je pense en reparler à l’automne, car le matériel est justement en pleine évolution. J’attends qu’il nous permettent des tarifs plus bas que les solutions actuelles, mais les systèmes en carton à monter soi-même pour pas cher du tout (on y met effectivement le smartphone) permettent d’avoir un lointaine idée de ce qu’on peut voir avec. Actuellement c’est l’Oculus Quest II qui est le meilleur rapport qualité – prix, mais il faut un compte Facebook pour s’en servir (même si on ne publie rien sur facebook). J’en reparlerai en fin d’année, ne vous précipitez pas encore, car d’intéressantes nouveautés arrivent, il faudra sans doute attendre l’an prochain pour que ce soit plus valable pour le grand public, je ferai certainement des billets spéciaux spécialement pour cela, car l’usage est vraiment attrayant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.