L’aquarelle sphérique, interactive et spatio-temporelle des Esprits de la Terre

Et voilà le travail !

Si on le considère selon un concept global avec du recul sur l’histoire de l’art, il faut bien avouer qu’il puisse faire partie d’une approche réellement révolutionnaire de l’expression des arts plastiques…

– Est-il l’avenir des carnets de voyage et de l’aquarelle (et même de la peinture, si on considère nombre d’expériences en cours – et pas que les miennes – ) ?

– Suis-je le seul (ou le premier), à avoir concrétisé sous cette forme (à la fois visuelle, sonore, interactive, et perceptible dans l’espace) une telle aquarelle sphérique (personnellement je ne connais personne l’ayant déjà fait, mais si vous en connaissez dites-le-moi, que je découvre ses créations, démarches et projets) ?

Car, pouvoir entrer dans le champ pictural enrichi de nombreux éléments, et permettre à tout le monde de pouvoir y accéder en tout lieu de la planète (ceci à toute heure du jour ou de la nuit) en interagissant avec lui, est une expérience fantastique laissant loin derrière les pratiques des médiums traditionnels (même si je ne les abandonne pas pour autant, puisqu’ils participent en tant que « catalyseur » au résultat final, lui-même destiné à faire écho aux constantes éternelles des valeurs de l’art)…

Cependant, imaginez : un art accessible à tout le monde sans bourse délier, que l’on puisse partager sans limites, emporter dans sa poche et projeter partout en créant son propre « musée immatériel » que l’on rend visible quand on le veut, tenait de la science-fiction (comme dans un rêve) il y a encore quelques années.

Un rêve devenu aujourd’hui pour moi réalité …et il ne fait que commencer !

C’est en tout cas ce qui me fascine dans cette aventure, à mes yeux bien plus exaltante que celle de la simple pratique du papier ou de la toile, des couleurs, et du pinceau, bien que celle-ci en soit à l’origine, et en constitue la toute première partie…

Bientôt, rien que pour vous fidèles abonnés (es), je vous offrirai l’une de mes aquarelles sphériques spatio-temporelles et immatérielles sans que cela vous coûte le moindre centime, que vous puissiez visiter comme celle-ci, emporter où vous voudrez dans le creux de votre poche, réduire ou agrandir si cela vous fait plaisir, et auprès de laquelle vous pourrez vous photographier ou photographier qui vous voudrez.

Je reviendrai plus tard sur les théories et pratiques d’un carnet de voyage, d’aquarelles et de peintures entièrement renouvelées, reconsidérées avec la dynamique qui m’a emmené jusqu’ici, mais en attendant le créneau météo le plus favorable pour aller peindre les Esprits de l’Air (ce sera nettement plus difficile que pour ceux de la terre), je vous invite (si vous êtes en région Occitanie, ou passez par l’A75) du 8 au 21 juillet courant, à découvrir ma première aquarelle sphérique interactive et spatio-temporelle « Sous un arc de Saint-Pierre », ainsi qu’un choix d’extraits de mes carnets de voyage (dont certains enrichis de Réalité Augmentée), parmi ceux de six autres carnettistes talentueux à une exposition nommée « CARNETS DE VOYAGE ».

Elle se déroulera au Vieux Moulin (endroit magnifique) de Millau (vous verrez dans l’article de presse en lien ci-dessus, une photo de mon « carnet-fleur » d’Andalousie, il y aura aussi des stages auxquels je ne pourrai me joindre étant débordé par ailleurs – j’en profite pour dire qu’il me reste 1 place libre au stage du 15 au 20 août en Jura oriental, et une autre au stage d’Aragon en septembre – ).

Et vous êtes bien sûr invité (e) au vernissage dont voici le carton ci-dessous :

 

31 Responses

  1. christine
    | Répondre

    Merci Alain de nous emmener ailleurs, dans des voyages tellement improbables…
    Tu es le seul, bien sûr !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi (à vous), Christine, J-Y, de passer par ici, nous avons déjà vu (et peint) tellement de belles choses ensemble, ailleurs, plus ou moins loin de notre Hexagone, mais j’espère bien, un jour, vous emmener de la sorte dans des contrées magiques que vous inventerez vous-mêmes et que vous pourrez faire visiter aux autres, à celles et ceux qui pour mille raisons ne peuvent connaître les joies de la découverte, et vous verrez que ce sera le plus beau des voyages ! Grosses bises !

  2. Anne-Capucine
    | Répondre

    Bonjour Alain,
    C’est vraiment surprenant et incroyable ! Je me suis régalée ! Je n’avais jamais vu ça auparavant. Comme j’admire ton travail !
    Bonne et belle suite, Cher Alain. Amitiés du Jura ☀️

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Ce n’est qu’un début, Anne, il me faut juste du temps (hors, je n’en ai pas assez, il passe trop vite), et de l’opiniâtreté pour avancer en atelier après les « expériences de terrain », et étudier davantage les nouvelles technologies (logiciels informatiques souvent nouveaux, compliqués, généralement en anglais et sans pratiquement aucun tutoriel ce qui fait que je tâtonne beaucoup) pour aller plus loin dans cette aventure. Mais j’avance, et c’est l’essentiel, ce qui me permettra de partager tout cela avec vous, et nous irons ensemble derrière ces nouveaux horizons !

  3. Expérience très intéressante. Merci de nous « ouvrir la voie » sur ce procédé.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      En tout cas, je suis content que tu sois sur la première photo de groupe faite autour de ma 1ère aquarelle sphérique expérimentale de l’arche de Saint-Pierre, quand je finissais de la mettre au point fin mai !
      Pas mal avancé depuis, maintenant je voudrais mettre les « bouchées doubles » pour aller plus loin… Il faut juste que je m’organise mieux entre les stages, les entraînements dans les pratiques sportives exigeantes que j’utilise pour avoir le maximum d’acquis lors des expériences de terrain et de peinture dans l’action, les phases d’apprentissage informatique et de réalisation technique en atelier, les salons et expositions, etc., vraiment, j’ai l’impression de piétiner et d’avancer comme une limace !

  4. Garvi
    | Répondre

    Incroyable Alain, tu es un véritable génie ! C’est très impressionnant ! Mille Bravo à toi !
    Cet été je vais essayer d’aller à Bozouls voir ton expo.
    À bientôt j’espère
    Bise
    Marie-Claude

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci d’être là, Marie-Claude, je serai tellement content de te revoir, si je suis présent à l’expo quand tu viendras ! Mais ce ne sera pas à Bozouls cet été, ce sera plus près pour toi : au musée d’art moderne de Cordes-sur-Ciel (avec ma sœur Françoise pour ses sculptures céramiques, autour de la mémoire artistique de mon père, mais j’en reparlerai ici et t’y inviterai, voir prochaines newsletters), et dès vendredi prochain au Vieux Moulin de Millau avec mes talentueuses et talentueux camarades carnettistes de l’exposition sur ce thème. Et puis, non, suis pas du tout un génie (sourire, j’aimerais bien, je mettrais plutôt mon talent au service de la détresse humaine), et déjà, il y en a qui font tellement mieux et réussi (souvent en équipe et avec de gros moyens d’ailleurs), ensuite, ce n’est que de l’immatériel, il faut un smartphone pour le voir, la technique holographique n’est pas assez développée et accessible pour un budget réduit comme le mien afin que je rende tout cela réellement visible pour les gens sans smartphone, et qu’ils puissent en profiter vraiment !

  5. Alain Soubrié
    | Répondre

    Bravo Alain, c’est une sacrée réalisation !
    Au plaisir de te revoir, pour la Fête de Roquemissou le 16 juillet ?
    Amitiés

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Au fait, j’ai réalisé une toile (en relief) enrichie de Réalité Augmentée (animation romanesque + 3D) en « hommage » à l’illustre squelette néolithique de la sépulture du dessus !

  6. Jackie
    | Répondre

    Merci Alain pour ce voyage inouï et tellement enrichissant

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Et à toi, pour ton attention !

  7. Micheline Vaudenay
    | Répondre

    Incroyable !! on rentre dans ta peinture ! je n’y comprends pas grand chose, j’ai vu un esprit de la terre comme tu l’appelles me faire un clin d’oeil, sinon que des couleurs qui virevoltent. Où se trouvent maintenant nos misérables carnets en papier ? J’attends la suite, bien sûr.
    Merci Alain de ce voyage dans ta boite de couleurs
    Micheline

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Rassure-toi, Micheline, je n’abandonne pas pour autant ma pratique initiale, elle se prolonge simplement différemment, et je continuerai de partager avec toi et les autres personnes suivant ce journal en ligne mes futures expériences, qui seront le fruit et la suite de celles-ci…

  8. Daniel Pascot
    | Répondre

    À ta première question, je réponds, comme l’a fait implicitement Christine ici avant moi : Oui et Non, Oui pour toi, créateur, et Non pour la plupart des aquarellistes carnettistes qui te suivent et qui n’en ont pas la capacité, mais apprécient la « visite/vision/audition » que tu nous proposes (on manque de mot pour li dire).

    En lisant ton billet ici, je pensais au voyage « virtuel » que je fais quand j’ouvre ton livre l’Aven aux merveilles qui contient de quoi réaliser plusieurs carnets « augmentés » extraordinaires. Comme le livre est épuisé, je me demande si comme étape intermédiaire, tu ne pourrais pas le republier tel quel sous forme numérique, nos misérables carnets papier (comme dit Micheline), valent quand même la peine d’être lus, je dirais visités et revisités, car ils nous permettent lecture après lecture de laisser notre esprit s’envoler sous l’élan que nous donne l’auteur.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, Daniel, figure-toi que j’ai commencé à « plancher » sur une version de l’Aven aux Merveilles qui serait une reprise papier (en bien moins de pages) de la première édition, mais dont la plupart des aquarelles seraient visibles en Réalité Augmentée avec des extraits vidéo uniques (et très rares) que j’ai tournés en compagnie de mes camarades pendant l’exploration ! Il me faut juste beaucoup de temps pour réaliser ce projet car monter tout cela est extrêmement long (et assez complexe, il faut bien le dire, surtout que j’ai l’intention de retourner au fond de la Fosse aux Ours pour réaliser certains éléments non encore faits)… Alors, à suivre !

  9. CLENE
    | Répondre

    Impressionnant Alain cette technique mais j’ai beaucoup aimé comment tu as rendu ces esprits de la terre si fugitifs!!!
    Bravo c’est magnifique.
    Amitiés
    Christiane

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci, Christiane, j’espère que j’aurai mieux à proposer cet hiver ou l’an prochain car j’avance lentement, mais j’avance ! En attendant, je me fais plaisir en « visitant » tout seul (et « revisitant ») mon « invention », je suis comme un gamin, j’y prends un plaisir fou, je ne m’en lasse pas, et imagine déjà tous les univers que je vais pouvoir maintenant partager avec vous !

  10. Anne Digout
    | Répondre

    Incroyable Alain, où t’arrêteras tu ? Merci pour le partage et Biz, Anne

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Tu sais, Anne, c’est tellement euphorisant, exaltant, car j’ai l’impression de découvrir l’Amérique (sourire), en tout cas des territoires nouveaux, alors, je ne m’arrêterai que si la santé ou un évènement que je ne souhaite pas m’y obligeait.
      En attendant, il me faut mettre les « bouchées doubles » pour étudier des pans entiers d’informatique qui me manquent encore pour faire bien mieux, en espérant que la technologie suive (ou évolue assez en parallèle) afin que les prix baissent suffisamment pour vous permettre de partager avec moi cette part extraordinaire de la réalité, avec les outils dédiés les mieux adaptés à l’étape suivante, qui sera de m’accompagner « comme si vous étiez » (en immersion complète, et pas seulement avec un écran) depuis chez vous…

  11. Marquant
    | Répondre

    L’œuvre est impressionnante et unique mais plus encore l’explorateur qui en est l’inventeur ! Bravo Alain! Hâte de voir la suite 😉

    • Alain-MARC
      | Répondre

      En fait, la suite se déclinera en de nombreuses variantes pour l’immédiat, et bien sûr, des nouveautés ensuite, j’y travaille, je vous raconterai tout cela…

  12. Trouiller Muriel
    | Répondre

    C’est vrai Alain que tu es unique et ingénieux, en plus d’être un artiste qui poursuit et partage ses recherches avec un enthousiasme rafraîchissant ! Bravo et merci pour ces expériences sans cesse renouvelées !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi aussi, Muriel, tu vois, comme je le disais à Anne-Capucine, c’est juste le temps qui me manque le plus, du coup, je ne vois pas les années passer et pourtant j’ai l’impression de piétiner, ou en tout cas, d’avancer comme une limace !

  13. Anne-Marie
    | Répondre

    Tu es incroyable Alain ! un pionnier de techniques nouvelles pour l’Art … Tu m’épates sans cesse ! Bravo

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Et pourtant, je suis nul à côté de ce que j’aimerais faire ! Grosses bises, Anne-Marie,

  14. Mouphida
    | Répondre

    Tu nous fait saliver à chaque fois c’est comme se retrouver devant un bon plat….on salive et on en redemande encore et encore.
    Jacques et Mouphida
    Bravo pour l’expo de Millau

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à tous les deux, j’aurais été un peu moins speedé cette après-midi, je vous aurais invités à boire un verre à la maison ! La prochaine fois que vous revenez dans le secteur faites signe plus tôt !

  15. Lisbeth
    | Répondre

    Je suis impressionnée par autant d’énergie pour mettre en place ce projet et tes œuvres explosent à leur tour de cette énergie.. L’énergie est en toi et autour de toi ! Ça explose !

  16. Lisbeth
    | Répondre

    Coucou Alain,
    Bravo pour ce bel exploit plein d’énergie aussi bien dans sa préparation que son aboutissement .
    Beaucoup d’admiration pour le résultat surprenant. Un vrai feu d’artifice
    Bonne continuation et au plaisir de nouveaux partages
    Lisbeth

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci, Lisbeth, il est vrai que je ne sais pas très bien où je vais puiser l’énergie qu’il faut, mais il est certain qu’il en faut une bonne dose, car si ce n’était que cette étude des « Esprits de la Terre » immédiatement enchaînée par l’exposition de Cordes… Mais il y avait simultanément (qui vient de se terminer) celles des carnets de voyage à Millau (merci à André, et à toute l’équipe des Peintres millavois, sans eux je n’aurais pu y être présent), la finalisation des stages en cours en Jura oriental où je suis actuellement, et la préparation des 2 importants salons à venir, sans compter les visioateliers où un grand nombre de participants attendent le prochain direct ainsi que mes vidéos et suivis de cours (là aussi merci Daniel pour ton aide, sans vous tous je ne pourrais mener à bien autant de tâches différentes en même temps), et mes entraînements / réglages pour « Les Esprits de l’Air » qui continuent dès qu’un créneau météo favorable coïncide avec mon planning pour avancer un peu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.