Des nouvelles tout simplement !

Mes Chères et Chers amis (es), c’est un peu une lettre que je vous écris là, comme si je vous l’envoyais d’un autre monde !

Parce que je vis en dehors du temps plus que jamais, mais, comme beaucoup d’entrevous se demandent ce que je deviens en ces temps difficiles, voici en ce moment ce que je fais : j’ai réalisé une vidéo de quelques minutes dans laquelle je vous invite à me retrouver chez moi, du fond de mon jardin jusqu’à mon atelier où je vous raconte tout cela.

Je vous y montre ce que je fais quotidiennement en attendant d’échanger plus souvent avec vous dès la reprise régulière de mes publications.

D’abord, vous avez pu remarquer que je ne me suis pas engouffré dans l’opportunité des formations aquarelle par visioconférence et téléateliers, favorisés par la période que nous traversons (et saisie au vol en ce moment par nombre de mes confrères), malgré le succès des dernières sessions remontant déjà à la période du confinement précédent : c’est que j’ai voulu prendre le temps d’analyser dans le détail les réponses au sondage effectué à la fin de cette première série déjà très enthousiasmante, et dont les résultats avaient été remarquables.

Or, comme vous savez que j’ai horreur de la banalité, je ne veux pas proposer la même chose que mes confrères. Aussi, j’ai souhaité me donner du temps pour réfléchir à une formule inédite, plus cordiale, conviviale, enthousiasmante, ludique, efficace, à la thématique plus originale, répondant mieux à vos attentes. Un objectif pour que chacune, chacun d’entrevous, puisse complètement oublier le reste du monde quand elle ou il y sera plongé (e), je vous en reparle très bientôt (je précise une partie du projet dans la vidéo ci-dessous)  :

Mes dernières nouvelles en vidéo.

J’ai aussi été débordé par le planning qui nous a menés de la fin du confinement précédent jusqu’à aujourd’hui, explication supplémentaire au peu de temps dont j’ai disposé pour préparer ces nouveaux téléateliers, mais aussi au manque de disponibilité pour publier davantage, malgré les articles de blog (à venir) qui sont en attente depuis mon dernier billet concernant l’aragonite bleue de Malaval.

C’est que, à peine sortis de la période du confinement précédent j’ai été absorbé par 1000 activités très prenantes, dont les enregistrements vidéo (comme celui de l’aragonite bleue de Malaval) destinés aux futures publications du blog, les stages aquarelle et carnet de voyage en Jura oriental et Provence (qui ont été formidables, bravo aux participants qui ont été excellents, même si nous devions appliquer les contraintes sanitaires et le port du masque).

Stagiaires à « distance sanitaire réglementaire » dans les stages du Jura oriental été qui ne les ont pas empêchés de profiter des magnifiques sites où nous allions peindre. Le programme des stages 2021 est en ligne sur la page stages de ce site, ils se dérouleront tout aussi bien, d’autant plus que nous aurons l’expérience de cette année pour les réussir en tout plaisir et sécurité bien sûr !

…Et là, cinq d’entre-eux pendant le stage d’automne en Provence dans un petit coin bien caché à l’ambiance « clair-obscur sous l’arc-en-ciel » après une journée tout aussi extraordinaire. Ce stage aura lieu fin mai l’an prochain, là aussi, dans les meilleures conditions possibles.

Mais c’est la préparation d’un salon d’art contemporain et d’une exposition personnelle pour cette fin d’année qui a mobilisé toute mon énergie créative ces derniers mois (expositions qui comme celle d’avril dernier viennent tout juste d’être annulées).

Aussi, ce n’est que plus de choses intéressantes que j’aurai maintenant à partager avec vous !

En tout cas, il est certain que le monde est en train de changer et que les choses ne seront plus exactement comme avant, au moins pour les prochaines années.

J’en avais eu l’intuition, et ce que j’écrivais il y a plus d’un an 1/2 déjà dans mon billet intitulé « Le message de Chiroptera Universalis » est significatif (relisez ce billet avec le regard sur le monde que nous vivons actuellement). Ce n’est pas le seul billet où je « percevais » l’avenir tel qu’il se présente aujourd’hui : j’avais décidé à ce moment-là d’arrêter les stages carnets de voyage lointains pour ne conserver que des stages de proximité ou ne dépassant pas les limites européennes, de modifier cette activité carnettiste en la faisant passer à une toute nouvelle dimension où le numérique allait se montrer édifiant, d’explorer de la même manière les immenses possibilités d’une virtualisation de la peinture traditionnelle…

Tout ceci, parce que le sens de l’émerveillement et des mystères qui caractérisent notre appartenance à l’humanité doivent être enrichis non seulement des plus innovantes possibilités technologiques, mais aussi, être en phase avec nos intuitions et synchronicités les plus évidentes.

Or, cela appartient à une conception du temps où l’avenir se manifeste déjà à nous dans le présent, et cette expectative est aussi chargée d’espérance, d’enthousiasme, parce que venant d’un futur qui est déjà en nous, nous empêchant de déprimer si l’on en a conscience.

C’est ce que je développe à travers ma peinture (prolongeant le sens que je donne aussi à mes stages depuis très longtemps), et c’est cette dynamique, cette force, cette humanité, cette énergie positive que je partage avec vous en vous disant pour terminer cette lettre, que vous voyez, je ne vous avais pas oubliés (es) !

50 Responses

  1. Marilou
    | Répondre

    Merci.Quelle belle et si amicale video! On est avec toi ,tu nous ouvres les portes de ton quotidien.Ton jardin est à ton image .Libre , indépendant et accueillant. Dans ton atelier tu fais penser à un alchimiste.

    Tu as raison , nous devons soigner notre premier « véhicule  » pour continuer à créer.
    Ici je marche en montagne au moins 2 fois par semaine et au bord de l’eau et dans l eau les autres jours.
    C’est dynamisant pour le corps et l’esprit.
    C’est un rendez vous avec le miracle de la vie , un contact avec la spiritualité toujours présente dans la nature.

    Oui , garder la joie , l’intérêt, la curiosité est en notre pouvoir. Continue, continuons.

    Merci de ton partage .Amicalement , Marilou.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      C’est formidable que toi aussi, tu puisses profiter de la nature (et quelle nature) !
      C’est ce qui nous aide à la partager par pensée au moins avec celles et ceux qui ne peuvent en profiter comme nous. Auquel cas, l’amitié qu’on leur envoie contient un peu de cette nature qui nous dynamise. Alors, comme tu dis,, continuons !

  2. Daniel
    | Répondre

    Quel plaisir de te revoir et t’entendre en forme et de pouvoir bientôt participer à tes ateliers avec tes « fans » même si au pied de tes rocs il ne faut pas compter sur moi pour les grimper (en fait je ne serais probablement le seul !), mais heureusement ce n’est pas le seul moyen d’explorer les dimensions dans lesquelles tu nous invites.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, on en reparle au plus vite ! En attendant, j’ai toujours mille choses en retard, et bien sûr urgentes (j’y compte tous les changements de dernière minute liés à notre période compliquée, qui se rajoutent chaque fois que je crois avoir rattrapé mon retard au point que j’ai l’impression d’essayer de remplir le tonneau des Danaïdes) !

    • piaton
      | Répondre

      Merci Alain.
      André

      • Alain-MARC
        | Répondre

        Et merci pour ta fidélité, André, c’est qu’on est une grande famille (d’esprit positif, bien sûr) !

  3. MICHELINE VAUDENAY
    | Répondre

    Ah !Alain, !! que je suis contente de te lire. Justement ce soir j’avais l’intention de t’envoyer un mail pour avoir de tes nouvelles. J’ai dû « sentir » que tu allais nous faire coucou. Mais tu n’arrêtes donc jamais !!
    Avec toi il y a toujours du nouveau. Donc j’attends avec impatience. J’espère pourvoir suivre encore un de tes stages, en 2021. Si le confinement nous permet de faire quelques kilomètres hors de chez nous. J’avoue que je commence à étouffer dans mes quatre murs.
    Mais tu penses à nous alors, attendons avec gourmandise !!
    A bientôt Alain, et prends bien soin de toi, bien sûr.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Content moi aussi de te retrouver par le biais de ce journal en ligne, et bien sûr, je te dis « à bientôt » dans le prochain billet, et le reste suivra, mais comme je le dis à Daniel, j’ai tout le temps de nouvelles choses à gérer (inattendues bien sûr, comme ce soir de nouveaux changements d’horaires d’avion à régler pour le futur stage du Portugal, des imprévus dans la préparation de l’expo consacrée à mon père l’an prochain relevant des problèmes que j’ai à résoudre demain, etc.), tu vois que je garde espoir pour l’an prochain, et que si on n’est à nouveau rerereconfinés, j’ai les batteries chargées à bloc !

  4. Dany
    | Répondre

    Quel plaisir de t’écouter dans ton univers ami Alain et surtout de te voir toujours en forme et plus riche de projets que jamais. Un bel exemple de résilience par les temps qui courent. Bravo à toi

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Et content de te lire et de savoir que tu vas bien ! Je te retourne le compliment, tellement tu nous a fait rêver avec tes magnifiques reportages maritimes, poétiques, photographiques et aquarellés !

  5. Domi
    | Répondre

    Ah Alain mais quelle période vivons nous … pourtant je vois que cela ne t’arrête pas !
    Continuons à sourire derrière nos masques … le cerveau ne connaît pas de pose !
    Merci pour ton partage, ça fait du bien !
    Bises du pays catalan très très beau à cette saison !

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton passage Domi ! Tu as bien raison : continuons ! …Et profite bien de tes magnifiques paysages, et du soleil qui va avec !

  6. Nathalie
    | Répondre

    Bonjour Alain. Quelle forme d’athlète ! Bravo pour toutes tes réalisations. Merci pour ces bonnes nouvelles. Je t’embrasse. Nathalie

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Content de savoir que vous allez bien du côté de chez vous, je vous envoie mes amitiés,

  7. Barbara Armbruster
    | Répondre

    Bien le bonjour, cher Alain et merci de penser à nous et de garder le lien. De continuer à partager tes réflexions et tes activités. C’est précieux humainement et aide à rester « connectée » à toi et à ce que tu nous a déjà transmis et nous apprendras encore. Bises de Bruxelles, Barbara.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Bien sûr que je ne vous oublie pas, c’est simplement le temps qui me manque pour faire tout ce que j’aimerais partager avec vous. Mais même si pas de nouvelles pour un moment (bien que je veuille avancer plus vite), je te dis « à bientôt » !

  8. Jean-Pierre MISSISTRANO
    | Répondre

    Merci Alain pour tes nouvelles.
    Amitiés.
    Jean-Pierre

    • Alain-MARC
      | Répondre

      à bientôt pour d’autres nouvelles Jean-Pierre, je vois de tps en tps les tiennes sur les réseaux sociaux, ça fait bien plaisir ! à +,

  9. florence lepoutre
    | Répondre

    toujours en action et l’esprit en éveil : ça fait du bien de t’entendre et de te voir ! je t’embrasse
    Florence

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Moi aussi Florence ! à +, avec mon amitié,

  10. colette
    | Répondre

    Bravo je vois que tu ne t’ennuies pas et que tu as toujours la pêche!!!
    c’est chouette!!!

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Oui, plus que jamais, vu que j’en profite pour faire 1000 choses que je n’avais pas le temps de faire autrement. Mais suis content de voir que tu vas bien toi aussi ! à +, Colette,

  11. Fernandez Daniel
    | Répondre

    Super forme Alain, toujours aussi créatif. Amitiés
    Daniel

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Daniel ! Mais toi aussi tu fais de belles choses que je suis de loin par Facebook, mais comme je suis speedé sans arrêt je ne fais que passer alors, ne t’inquiètes pas si je mets un « j’aime » juste de temps en temps !

  12. Raissouni
    | Répondre

    Un grand merci Alain pour tes bonnes nouvelles et ta Joie de Vivre communicative ! En attendant le plaisir de te retrouver en 2021 d’une façon ou d’une autre… avec envie et bonne humeur 🙂
    Catherine

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Content de te lire Catherine, et bien sûr on ne se perd pas de vue, avec la « pêche » en plus !

  13. Martine Bronzin
    | Répondre

    bonjour Alain – « cabri » 😉

    c’est toujours une joie de t’entendre, spécialement, quand, comme je le fais, tu essaies de redonner espoir et force à tes amis !
    Je te remercie pour cet enthousiasme, que je partage (dans tous les sens du mot) et que nous devons tous mettre en place….
    « on fera la fête sous le parasol rouge », qui est le titre de mes chroniques facebook durant le confinement et le déconfinement est aussi un appel à la joie ! Tu es si communicatif, si charismatique, si généreux ! On t’aime pour ça !! bisous d’une Bruxelloise confinée

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi Martine, et je te retourne le compliment car tes publications sur Facebook (avec le fil rouge de ton « parasol ») sont tellement agréables à lire ! Et bien sûr, elles vont dans le même sens que les miennes, ajoutant à la dynamique porteuse d’avancées positives qui ne peuvent que participer à un épanouissement de toutes celles et ceux qui veulent se sentir toujours mieux et actifs dans un monde meilleur. C’est de cette manière qu’on le changera en aidant tous les autres qui n’y croient plus tellement à ré-croire en eux-mêmes tout en participant à son renouvellement.

  14. christiane mahjoub
    | Répondre

    merci Alain de nous faire partager ton environnement

    une parisienne qui a droit à 1 h de sortie dans 1 rayon de 1 km sur le bitume

    en attente de tes propositions

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton petit signe, Christiane,
      Oui, je comprends ce que c’est le bitume limité à 1 km dans une grande ville dont les lumières ne brillent plus comme avant (j’y ai aussi des amis et une vraie famille de cœur)…
      Alors je pense bien à toi et à toutes celles et ceux qui sont dans le même cas, autant qu’à tous (tes) les isolé (es) loin de tout semblant d’humanité véritable, et c’est pour cela que je partage ces moments de vie confinée personnelle : pour que l’énergie que j’en dégage vous parvienne et vous aide en partage tout simple, comme si on se connaissait depuis toujours.

  15. Christine
    | Répondre

    Bravo Alain. Oui tout change et ce sentiment nous touches tous. Il faut être flexible et adapter nos visions sans devenir esclave du système qui veut buys contrôler. Alors oublions cela en nous plongeant dans la créativité!

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Entièrement d’accord !

  16. Nicole GUENIN
    | Répondre

    Tu n’imagines pas comme ton dernier billet m’a fait du bien, et j’ai vu, aux autres aussi. Te voir dans ton domaine quotidien était une bouffée d’air pur qui fleurait bon le causse et ses attraits.Personnellement si j’ai aussi un jardin je n’ai pas de rocher au bout, mais de toute façon je serais bien incapable de l’escalader maintenant…Ce deuxième confinement est très pénible, est-ce l’approche de l’hiver qui le rend si désagréable? Comme d’habitude tu nous transmets ton énergie et les annonces de nouveaux ateliers ,vidéo me réjouissent! Pour ce qui est du futur il faut garder l’espoir et je continue à faire des projets « comme si.,J’ai mis le stage de Provence à mon programme, j’espère qu’il pourra se réaliser non seulement pour nous les stagiaires mais surtout pour toi, ainsi que les autres stages.
    Maintenant quand on pensera à toi ( »souvent) on te verra dans ton atelier en train de nous préparer des moments uniques, mais n’oublie surtout pas de penser à toi et de travailler aussi pour toi, tes recherches, c’est tellement important de réaliser ses rêves! Merci de nous tirer dans ton sillage, même si c’est difficile de te suivre, au propre et au figuré…mais c’est tellement passionnant !!! Bises, et vite un autre billet

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Nicole, comme je disais déjà, c’est le temps qui me manque le plus pour tout faire : penser aux autres, et à moi aussi !
      Là, tu vois, je viens de découvrir un peu plus loin dans notre « domaine » d’autres rochers encore plus hauts et formidables où il y a plusieurs petites voies et d’autres plus petits avec des « pas de blocs » dedans, et que je n’avais jamais vu depuis qu’on vit là car ils étaient cachés derrière un gros paquet d’arbres et de végétation. Je vais essayer d’en enlever le lierre et la mousse qui les recouvre pour le mettre en valeur, car ce sont de véritables sculptures. Magnifiques ! Mais je ne sais si j’aurai le temps avec tout le travail que j’ai en retard à l’atelier et sur l’ordinateur…
      Quoi qu’il en soit, je vous raconterai car c’est un véritable petit trésor naturel que je viens de découvrir ! à suivre…

  17. Thierry
    | Répondre

    Bonsoir Alain,
    Nous non plus on t’a pas oublié, et on est contents de voir quelle forme olympique tu as et quel optimisme tu nous transmet dans cette période.
    En esperant te retrouver au plus vite
    Bonne soirée
    Thierry

    • Alain-MARC
      | Répondre

      à toi aussi merci, Thierry, mais tu sais c’est la même chose pour moi : comme on existe les uns pour (et par) les autres, sans vous, j’aurais moins de motivation à exister ! Alors, à bientôt, j’espère !

  18. Valerie
    | Répondre

    Bonjour Alain,
    Dans les airs, sur les rochers, dans les projets à l’atelier, ça fait plaisir de te voir toujours en forme.
    Soyons et restons Uniques et Vivants !
    La lumière est toujours aussi belle à Marseille.
    Amitiés Valerie

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Content de te savoir en bonne santé, Valérie ! Tu as raison : soyons et restons Uniques et Vivants !

  19. Parreau
    | Répondre

    Je suis complètement PARTANTE pour ces futures expéditions picturales en visio.
    Merci à toi premier de cordée de nous permettre de te rejoindre, grâce à ton enthousiasme, ta ferveur et ton souci constant du partage.
    À très vite !
    Je t’embrasse.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      J’y travaille, Marie-Cécile, mais c’est un peu plus compliqué que ce que j’avais fait en mars, alors j’espère ne pas trop tarder avec d’être complètement opérationnel ! à bientôt,

  20. Bonjour Alain.

    Même si tu as moins publié cette année, on te sent toujours avec nous.

    Il est aussi normal que tu t’occupes un peu de toi et de ton cheminement personnel, et c’est avec plaisir que tu nous le fait partager. Je me remémore une sortie en soirée en juin 2017 sur une terrasse de Collioure et tu m’avais expliqué un petit peu ce que tu comptait faire qui correspond à la démarche que tu adoptes aujourd’hui.

    Merci de nous faire partager toutes tes activité que nous avons plaisir à découvrir sur tes publications et, d’une certaine façon, t’inscrire dans une démarche pérenne.

    Amicalement.

    Nicolas.

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci pour ton attention, Nicolas. Il est vrai que j’ai plein d’objectifs différents (quoi que complémentaires), mais les mener à bien vu leur complexité (au moins pour la majorité d’entre-eux comme les futurs téléateliers en « voyage virtuel » et la réalisation de ma peinture prolongée virtuellement elle aussi), rend la tâche colossale si je veux tout faire bien sans trop me précipiter. Un travail démesuré qui m’absorbe nuit et jour. Heureusement, le VTT + les rochers au fond du jardin me permettent de décompresser en attendant l’heure du déconfinement quand le vol libre, l’escalade en parois et la spéléo prendront la relève pour cela !

  21. THIERRY BUHE
    | Répondre

    Bonjour Alain. Merci pour ces nouvelles et cette vidéo. Une belle énergie ! il faut en effet de l’activité physique pour que le cerveau soit aussi bien oxygéné. Mens sana in corpore sano.
    Amicalement,
    Thierry BUHE

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci à toi, Thierry ! Tout à fait d’accord, et j’espère bien que toi qui es « en première ligne » (me semble-t’il), tu peux te libérer suffisamment pour l’oxygéner aussi (ton cerveau) !

  22. Hélène Py
    | Répondre

    Attention, car le tonneau des Danaïdes est source d’épuisement…. faut garder la forme sans s’user, savoir lâcher-prise aussi, c’est ce qui est le plus dur en fait.(mais pas pendant l’ascension des rochers surtout !!!). Vos rochers à domicile avec votre bel atelier, voilà une idée qu’elle est bonne ! plus besoin d’aller au bout du monde comme vous dites (qui est si beau malgré tout) et de dépenser tant d’énergies fossiles et autres qui épuisent notre planète. Rien qu’autour de soi il y a des foules de choses à découvrir; ce confinement nous permet de mieux regarder ce qui nous entoure et d’aller au fond des choses à défaut d’aller au fin fond de l’univers.. L’univers est en nous de toute manière, nous en sommes la réduction et notre jardin aussi. Un grand merci pour vos nouvelles, lancé depuis mon coin des Pyrénées. Le temps est à l’introspection et à l’unicité. Personnellement, j’ai commencé ce programme depuis 40 ans et ne suis pas effarouchée par cette période qui affole beaucoup de monde. Je viendrai régulièrement vous lire et regarder vos vidéos soyez-en certain. Cordialement à vous et bonne créativité !!!

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Tout à fait d’accord avec vous Hélène ! Et nous sommes privilégiés pour déjà, 3 premières raisons raisons : 1) notre mental et le sens que nous donnons à notre existence autant que la manière dont on se réapproprie les contraintes que nous traversons, 2) nous sommes en bonne santé, 3) l’environnement dans lequel on vit est naturellement beau, sain, et équilibré !

  23. Marie-Laure Poncabaré
    | Répondre

    Bonjour Alain.. que de projets enthousiasments ! Et je comprends pourquoi la grimpette vers les chèvres s’est faite en galopant.. Poutou.. MLaure

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Marie-Laure ! Il est vrai que de prendre l’air me permet de « décompresser » du reste qui est très, très prenant, et où j’ai l’impression de piétiner tellement c’est parfois un peu compliqué pour moi…

  24. TAP-WAKSMAN Christiane
    | Répondre

    Bonsoir Alain, c’est super de nous avoir donné de tes nouvelles, de très bonnes nouvelles pleines de belles expériences et de projets intéressants à réaliser. C’est une bonne méthode pour traverser cette période compliquée. Bonne continuation, amicalement, Christiane T-W

    • Alain-MARC
      | Répondre

      Merci Christiane,
      De mon côté, je suis pas mal retardé dans le lancement de ma nouvelle formule de visioateliers pour mille raisons (surtout la montagne de travail que j’ai par ailleurs, la réalisation de mes toiles me demandant un temps fou), mais je reviens vers vous toutes et tous dès que possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.